Profession

EP sur ordonnance : l'obligation des ophtalmologistes est-elle respectée ?

Aucun vote pour le moment

Depuis le 18 septembre 2014, les ophtalmologistes ont pour obligation d’indiquer l’écart pupillaire sur l’ordonnance de leurs patients. Pourtant, cette mesure, visant à ouvrir l‘optique à l’e-commerce et adoptée dans le cadre de la loi Hamon*, ne fait pas du tout l’unanimité chez les spécialistes. Plus récemment, un député socialiste notait qu’un certain nombre d’ophtalmologistes ne respecterait pas la nouvelle législation et qu’il faudrait alors « créer par décret une contravention en cette matière ».

Qu'en est-il réellement en cabinet ? Les spécialistes craignent-il des sanctions ? L’e-optique est-il un sujet abordé par les patients ? Acuité leur a posé la question lors du 121ème congrès de la Société Française d’Ophtalmologie (SFO).

*Article L. 4134‑1 du code de la santé publique adopté dans le cadre de la loi relative à la consommation dite loi Hamon. 

Consulter nos dossiers complets

Les dispositions de la Loi Hamon

Créant des outils de régulation économique pour rééquilibrer les pouvoirs entre acheteurs et vendeurs, la loi relative à la consommation, adoptée le 13 février 2014 et portée par le ministre Benoît Hamon, présente plusieurs mesures relatives à notre secteur. L’objectif est clairement affiché : faire baisser les prix de l’optique en France à travers différentes dispositions comme l’ouverture du marché à l’e-commerce, l’obligation de présenter une ordonnance de moins de trois ans pour toute délivrance de verres correcteurs ou encore la libéralisation de la vente des produits d’entretien pour lentilles. Retrouvez ici tout ce que vous devez savoir sur la loi Hamon...

 

E-commerce et cross-canal en optique

Si la vente des lunettes en ligne est encore un marché récent, contrairement à la contactologie, 200 sites faisant de la vente d'équipements optiques ont été référencés en avril 2013 sur l'Europe de l'Ouest. Parmi les modèles existants, il y a celui des « pure players » qui sont des sociétés entièrement virtuelles, mais aussi des sites qui combinent un réseau de distribution. Retrouvez ici tout ce que vous devez savoir sur le développement de l'e-commerce, des e-opticiens ainsi que les comportements d'achat de vos porteurs. 

Réagissez !
1 commentaire
Identifiez-vous pour poster des commentaires

Les dernières annonces...
Pratique
Sondage

Quelle est la part des produits français dans vos ventes ?

Total des votes : 52

Identification