Economie

100% Santé : face aux Ocam grands gagnants, les opticiens seuls à porter la réforme. Tous les chiffres !

Average: 5 (7 votes)

Le Rof, signataire de l’accord sur le 100% Santé, a rendu publics les résultats tant attendus de l’étude sur l’impact économique de la réforme. Jusqu’à maintenant, 2 autres études, l’une menée par le cabinet Asterès pour le compte du Gifo et l’autre de Carte Blanche, ont mesuré les effets de la réforme pour les Français, le marché optique et les opticiens, et les complémentaires santé.

Cette étude menée par Xerfi est inédite par son envergure : elle s’appuie sur l’analyse de 55 000 factures anonymisées couvrant tout type de magasins (enseignes, indépendants, mutualistes). Cette méthode permet de dresser un tableau chiffré du marché « ante » 100% Santé et une projection du marché « post » 100% Santé à partir de 2020. 3 conclusions principales ressortent :

  1. L’effet de la réforme est positif pour la santé visuelle de 15% des Français, puisqu’elle augmente les niveaux de prise en charge et diminue les renoncements aux soins pour raisons financières. Des mesures restent à prendre pour les 85% restants. 
  2. Son impact économique sur le marché est très majoritairement supporté par les opticiens.
  3. Les complémentaires santé bénéficieront d’un effet financier excédentaire en optique.

Quel marché à partir de 2020 ?

  • Selon Xerfi, 11% des porteurs se porteront sur les paniers 100% Santé.
  • Avec la réforme, plus d’un million de personnes en 2020-2021 (soit 540 000 par an) s’équiperont pour la première fois, soit un apport de 4% de nouveaux porteurs.
  • Le total des porteurs qui choisiront le panier 100% Santé s’élèvera à 15%, avec un prix moyen en hausse de 0,5% pour les équipements unifocaux et en baisse de -3,3% pour les équipements progressifs.
  • Sur le marché libre, compte tenu de la baisse du plafond de remboursement des montures, le prix moyen devrait s’élever selon Xerfi à 296 € (en baisse de 14 €) pour les équipements unifocaux et à 575 € (en baisse de 16 €) pour les équipements progressifs.
  • Le prix moyen tous équipements confondus sur le marché 100% Santé et le marché libre s’élèvera à 361 € TTC, soit une baisse de -6,2%. Mais en tenant compte de l’apport des 540 000 nouveaux porteurs, le marché global affichera un recul de seulement -2,1%.
  • La hausse des volumes va engendrer une augmentation des charges externes et de personnel. Le résultat net des magasins baisserait de 1,7 points en passant de 5,4 à 3,7%.
  • Le Rof évalue à 350 millions € la diminution potentielle de PEC des Ocam en optique.

Une meilleure prise en charge des Français, avec un effort porté essentiellement par les opticiens

Selon l’analyse de l’échantillon de l’étude, aujourd’hui, le prix moyen d’un équipement est de :

  • 284 € pour un équipement unifocal (dont 125,83 € pour la monture)
  • 563,46 € pour un équipement progressif (dont 145,22 € pour la monture)
  • Soit 384,61 € tous équipements confondus.

slide6v2.png

Actuellement, 15% des porteurs d’unifocaux ne paient aucun reste à charge. C’est le cas également pour 5% des porteurs de progressifs. Ce qui représente 11,5% des porteurs actuels.

Pour évaluer l’impact de la mise en place de la réforme sur le prix moyen du marché à partir de 2020, Xerfi a pris en compte 3 paramètres. Tout d’abord, l’arrivée sur le marché de nouveaux entrants exclus aujourd’hui pour des raisons financières : Xerfi estime à un peu plus d’un million sur 2020-2021 (541 000 par an) le nombre de personnes qui s’équiperont pour la première fois grâce au 100% Santé.

Cet apport va contribuer à augmenter les volumes de 4%. Dans le même temps, la réforme va inciter un certain nombre de porteurs à un transfert vers l’achat d’un équipement 100% Santé, ces derniers bénéficiant d’une hausse de la prise en charge. 12,6% des porteurs d’unifocaux vont choisir un panier 100% Santé, principalement pour une montée en gamme (due au traitement antireflet intégré dans le panier). Ce qui aura une incidence estimée par Xerfi de + 0,5% sur le prix moyen des équipements unifocaux.

Pour les progressifs, 7,5% des porteurs seront concernés par ce transfert d’achat, avec une incidence de -3,3% sur le prix moyen. Le total des porteurs tous équipements confondus bénéficiant du panier 100% Santé sera donc de 11%. Si l’on ajoute les 4% de nouveaux entrants (540 000 par an), Xerfi estime donc que le panier 100% Santé concernera 15% des porteurs.

slide14v2.png

Par ailleurs, la diminution du plafond de remboursement des montures de 150 à 100 € sur le marché libre (hors paniers 100% Santé) incitera les opticiens à revoir leur mix produit. Xerfi a pris l’hypothèse d’une réduction tarifaire de 20 € sur le prix des montures commercialisées 120 € ou plus.

Cette mesure de baisse du plafond de remboursement des montures représente le principal impact économique de la réforme, puisqu’elle entraînera une diminution de 10 à 12% de leur prix (-11,6% pour les montures équipées en unifocaux et -10,5% pour les montures équipées de progressifs). Xerfi a chiffré une baisse de 14 € par équipement unifocal et de 16 € par équipement progressif. En outre, elle induira potentiellement une hausse du reste à charge des porteurs qui choisiront un équipement hors panier 100% Santé.

slide18.png

Tous impacts de la réforme confondus, Xerfi conclut à un recul du panier moyen aux alentours de 362 €, c’est-à-dire -6,2% par rapport au panier moyen actuel (384€). L’impact économique global de la réforme est chiffré en volume à environ +4,2% et en valeur à -2,1%.

slide19.png

Le résultat net des opticiens baisse de 1,7 points

L’augmentation des volumes de vente devrait se traduire par un accroissement des charges externes et des frais de personnel, impactant directement le taux de résultat net des magasins. Il passerait de 5,4% en moyenne actuellement (sur un échantillon de 887 entreprises) à 3,7%. Cela pénaliserait les capacités de développement et d’adaptation des entreprises dans un secteur qui subit déjà de nombreux bouleversements. Xerfi estime à 11% la part des sociétés d’optique qui seront ainsi fragilisées (environ 1 400), y compris celles implantées dans les déserts médicaux, compliquant encore l’accès aux soins visuels dans ces zones.

slide25.png

Une diminution de 250 à 350 millions € du financement Ocam

« La réforme 100% Santé est portée par les opticiens avec un impact économique important. Son déploiement en optique finance sa mise en place en audio et en dentaire, notamment pour le régime complémentaire », souligne André Balbi, président du Rof.

Sur le panier 100% Santé, le surcoût global du remboursement par les complémentaires s’élèvera, selon l’analyse du Rof, à un peu plus de 12 millions € (nouveaux entrants et transferts sur le panier 100% Santé). Mais la prise en charge du ticket modérateur sur le marché libre comme sur le marché 100% Santé diminuera de plus de 77 millions €. Et c’est surtout la baisse du plafond de remboursement des montures qui dégagera une économie de près de 290 millions € pour les Ocam.

La diminution globale du remboursement de l’optique par les complémentaires santé sera donc potentiellement de 350 millions €. Ce montant est supérieur à l’effort global de 250 millions € qui leur est demandé pour la mise en place de la réforme sur les secteurs optique audio et dentaire, selon le ministère de la Santé.

« Les opticiens financent cette réforme et démontrent leur engagement en faveur de la santé visuelle des Français. D'ici janvier 2020, il y aura des mesures à prendre pour améliorer la prise en charge des 85% de porteurs qui n'en bénéficient pas encore. Cela passe par une meilleure connaissance par le consommateur de sa couverture, le tiers payant généralisé sur le panier 100% Santé et la suppression du remboursement différencié », conclut André Balbi.  

[i] Méthodologie :
Pour conduire cette étude, Xerfi s’est appuyé une base de travail de 55 000 factures anonymisées couvrant tout le marché (enseignes, indépendants, mutualistes).
La modélisation du comportement des porteurs a permis de déterminer :

Les niveaux de recours aux offres 100% Santé.
L’évolution des prix moyens des équipements d’optique correctrice post 100% Santé.
L’impact économique et financier estimé du 100% Santé pour les opticiens.
Le nouveau montant de financement du régime complémentaire à partir de 2020.

Xerfi est intervenu en tant que tiers de confiance.
[ii] Une société d’optique peut regrouper plusieurs magasins d’optiques
.

slide32.png

 

 

 

 

 

Réagissez !
1 commentaire
Identifiez-vous pour poster des commentaires

Olivier Touret
C'est affligeant de voir que même l'étude la plus optimiste provenant des principaux promoteurs de la réforme (RoF et Syndicat des opticiens mutualistes) annonce une baisse de plus de 30% du résultat net des magasins d optique. Il est évident que cela va être fatal à beaucoup de structures et que cela aura des répercussions sur les investissements en matériel et en moyens humains et donc sur la qualité des prestations délivrées.

Cette réforme ne pourra pas être bénéfique aux français si l'offre en équipements visuels ne garde pas une place pour un reste à charge choisi mettant en avant une qualité supérieure.

Aujourd'hui la réforme a été validée sans qu'aucun outil n'ait été mis en place pour que les français puissent connaître rapidement et clairement leur rac sur le marché libre. Pourtant cet outil existe : il s agit des normes Sesame Vitale et InterAMC. Aujourd'hui seule la FNOF réclame sans équivoque ces normes.

Les opticiens doivent aussi les réclamer s'ils ne veulent pas se laisser coincer entre un réseau d'Etat et les réseaux privés.
Les dernières annonces...
Pratique
Elle Franchise
Elles Proposent
Identification