Depuis plusieurs mois, tous les secteurs industriels font face à des délais d’approvisionnement allongés de plusieurs semaines et à des prix de frets maritimes multipliés par 3 à 5. La lunetterie ne fait pas exception : les importations depuis Shanghai sont de plus en plus compliquées alors que le 1er port mondial fournit la grande majorité des verres, des montures voire des équipements entiers. Si les flux commerciaux sont contractés et le marché imprévisible, il faut s’attendre à une hausse des prix d’achat, comme c’est déjà le cas sur d’autres produits manufacturés.

Nous avons rencontré plusieurs fournisseurs au Mido qui nous ont fait part de leurs inquiétudes et des raisons de cette irrégularité du marché. Une solution idéale émerge : diminuer la dépendance européenne à la Chine et relocaliser les unités de production plus près des consommateurs.

 

Dans quelques jours, nous vous proposerons un reportage sur l'augmentation des prix des matériaux et de l'énergie chez les principaux verriers et leurs répercussions sur les prix.