Profession

Ce que les opticiens pensent du protocole d’accord « RAC 0 » en optique

Average: 5 (5 votes)

Des inquiétudes mais quelques motifs d'espoir. Voici ce qu'il ressort de notre sondage qui a réuni 733 participants sur le protocole d'accord signé le 13 juin dernier par le Rassemblement des Opticiens de France (Rof), le Syndicat National de l'Optique Mutualiste (Synom) et la ministre des Solidarités et de la Santé.

61% d’entre vous estiment que ce protocole d’accord est une mauvaise chose pour le secteur et un risque majeur pour les opticiens. Principaux sujets d’inquiétude : les tarifs du panier RAC 0, la dissociation entre verres et montures (les porteurs pourront par exemple combiner des verres du panier RAC 0 et des montures hors RAC 0, avec un reste à charge, ndlr) et le plafonnement du remboursement des lunettes à 100 euros contre 150 euros actuellement.

sondage-rac0.png

En revanche, 10% des répondants considèrent que cela ouvre des perspectives pour la profession avec de nouveaux modes d'exercice. Dans la continuité des propos tenus par Emmanuel Macron lors du Congrès de la Mutualité Française, Agnès Buzyn « a assuré que la réforme du reste à charge zéro ne porte pas que sur l'aspect tarifaire et constitue une première étape pour une évolution de la filière visuelle ». A terme, la formation initiale des opticiens pourrait passer à 3 ans.

Parmi les autres réponses à ce sondage : ce protocole d'accord va contrebalancer le pouvoir des réseaux de soins sur le marché (11%) ou encore il ne changera rien (14%). Seul 4% des participants déclarent que c'est une opportunité pour la profession. 

 

Réagissez !
11 commentaires
Identifiez-vous pour poster des commentaires

Philippe R Magritte
733 votes, c'est représentatif de la profession.
4% qui trouvent que c'est une opportunité, mais, ils sont où les adhérents du ROF?
le ROF prétend bien être représentatif, à une large majorité, de 83,36% (news Acuité du 19/06/2018).
Ils n'ont pas eu assez de temps pour voter?
Véronique Durand
Bla bla bla...
Des accords de traitres dont nous connaitrons les reels enjeux dans quelques années...
Au detriment de milliers de familles ruinées !
Edgard Mombailly
Nous avons toujours le choix ,et se plier sous peine de représailles signifie que l'on doit tout accepter sans broncher et bien je suis en accord total avec Mr DEBLAIS c'est à force de ceder que nous en sommes arrivés la vis a vis des OCAM qui très vite on compris notre manque de solidarité pour imposer leur desiderata. Ne commettons pas la meme erreur qui pourrait être fatale pour nombre d'entre nous NE PENSONS PLUS" NOMBRILISTE" DEFENDONS NOTRE PROFESSION ENSEMBLE
Emmanuel David
je pense que c'est ce qu'on a fait , peut etre pas assez selon vous ,mais pour la premiere fois on a été plus écouté . UFC que choisir avait bien savonné la planche ...
Emmanuel David
Avions nous vraiment le choix de ne pas signer cet accord ? je pense que non ? La négo n'est peut etre pas parfaite mais si nous avions refuser de signer qu'aurions nous eu comme represailles ?
Etre présent a la negociation obligeait a etre responsable et raisonnable .Alors ce n'est pas parfait , mais y a des petites avancées .
Michel Deblais
Je suis désolé d'entrer en contradiction avec votre post, mais oui nous avions le choix de pas signer, et pour autant que je sache, n'est signé à ce jour que le protocole, pas l'accord contractuel.

Sommes nous, à vos yeux, si peu respectables qu'il nous faille courber l'échine et nous mettre à genoux en raison de la peur de représailles? Et de quelles représailles parlez vous? Qui donc a le droit de nous menacer de la sorte?

Est-il responsable ou raisonnable de céder en engageant l'avenir de la profession, sans envisager un minimum de garanties pour pérenniser son devenir, de trouver acceptable qu'un pourcentage, que l'on nous annonce important ,soit contraint à la fermeture?
Emmanuel David
le gouvernement n'a pas besoin de signatures de l'accord pour nous
contraindre. Comme toutes les professions réglementées nous sommes soumis a des
décisions qui parfois nous protègent parfois non ...

les représailles oh la y en a pléthores . Déremboursement du marché libre par les mutuelles et sécu pour les contrats responsables .... remboursement 3 ans .... ,
Olivier Touret
Tout à fait d'accord avec Michel Deblais. Pourquoi signer ce protocole au motif que de toute façon il allait être appliqué?! Politiquement le gouvernement avait besoin d'une part de nous imposer ce forfait et d autre avait besoin d'annoncer notre signature. Il était donc indispensable de mettre dans la balance des éléments qui ne coutaient rien au gouvernement et qui nous auraient permis de soutenir pleinement cette réforme.

Il était tout à fait possible d'obtenir pour la profession le même outil informatique que celui utilisé par toutes les mutuelles en pharmacie = interAMC. Cet outil interdit aux ocam de refuser le TP ou les demandes de cotation et garantit un paiement sous 5 jours. Cela nous aurait libéré des contraintes administratives actuelles qui freinent les français pour acheter sur le marché libre.

En excluant cette possibilité, le rof joue une carte personnelle : il favorise un autre outil informatique développé en secret mais qu il évoque sans cesse comme "similaire" à sv140 et interamc. Cet outil n'étant pas développé en commun favorisera uniquement ses initiateurs = les enseignes et les ocam.

La signature de cet accord est un nouvel affaiblissement de notre profession au profit de certains acteurs. C'est une nouvelle distorsion de concurrence qui se prépare en plus ou à la place du remboursement différencié.

Les opticiens doivent comprendre que leur intérêt personnel est menacé par la stratégie d'un petit nombre. S'il veulent se défendre, il doivent agir et soutenir une politique différente. Le contrôle de nos données informatiques sera une bataille vitale.
Emmanuel David
j'avais oublié le complot des enseignes ....
Blague a part ,je trouve que ca met tout le monde sur un pied d'égalité ,les tradis proposeront les forfaits RAC 0 comme le faisaient les vilaines enseignes ( qui ne les vendaient pas ) et les opticiens internet.
Je ne me félicite pas du projet ,mais je relativise ...
Olivier Touret
C'est quand même fou : une solution existe déjà et est utilisée par les ocam pour quasi tous les autres secteur de santé. Elle s appelle interAMC. Elle présente tous les avantages.

Pourquoi trainer des pieds depuis des années pour l 'appliquer? Pourquoi tourner ça en ridicule en parlant de théorie du complot???

Les ocam ont même accepté en aout 2017 d ouvrir des discussions avec les opticiens et la cnam pour écrire une nouvelle convention CNAM où pourrait être inscrite l obligation d une norme unique et accessible sans discrimination = interamc.

Je ne comprends pas l’entêtement du rof a faire trainer le sujet (aucune date inscrite dans le protocole signé), à parler sans cesse d une solution "similaire" qu'ils n'expliquent pas. Leur stratégie est opaque et dangereuse.
Michel Deblais
Même s'il est succinct, ce sondage aura au moins eu le mérite d'exister.
Quel dommage cependant qu'il soit resté si peu de temps soumis au votes des opticiens, alors même qu'il suscitait un nombre de réactions plus important qu'à l'ordinaire , et exprimait un réel désaveu d'une majorité semble-t-il plus importante que prévue des opticiens .

Une vraie enquête sur ce thème, un poil plus étoffée, avec des questions sans ambiguïté, ne permettant pas trop une interprétation déviante des résultats, et qui laisserait assez de temps aux opticiens pour s'exprimer, serait inespérée face à la situation pour le moins confuse dans laquelle le ROF nous a emprisonné

Les dernières annonces...
Pratique
Sondage

Sur quelle tranche d’âge pensez-vous avoir le plus d’opportunités avec Transitions ?

Total des votes : 252

Identification