Profession

100% Santé : les imprécisions d’Agnès Buzyn sur la filière lunetière française

Average: 5 (3 votes)

Deux parlementaires, Elisabeth Doineau, sénatrice Union centriste de la Mayenne (53), et Gisèle Biémouret, députée socialiste du Gers (32), ont interrogé Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, sur les conséquences de la mise en place du 100% Santé (autrement dit RAC 0), dans le cadre de l’émission Audition publique sur la chaîne Public Sénat.

Concernant les inquiétudes des lunetiers français qui craignent une baisse de leur chiffre d’affaires, Agnès Buzyn veut se montrer rassurante : « Dès le début de la concertation sur la réforme, j'ai demandé à mes services de travailler avec le ministère de l'Industrie pour être sûre qu'on ne pénalisait pas les lunetiers français qui ont un savoir-faire extraordinaire.

La réforme demande en effet à tous les acteurs du secteur de faire des économies sur leurs marges. Mais, les lunetiers français font des montures haut de gamme qui ne rentrent pas dans le 100% Santé ».

Toutefois, Agnès Buzyn n’évoque à aucun moment la baisse des plafonds de remboursements des montures à 100 euros (contre 150 aujourd’hui, ndlr). Or, cette diminution de 33% aura un impact incontestable sur le CA des lunetiers français et les emplois de la filière.

D’autre part, pour la ministre des Solidarités et de la Santé, « la majorité de leurs produits part à l’export. Les fabricants français seront donc peu impactés par le 100% Santé qui ne touchera que 15 à 20% des porteurs ».

Sur ce point, Agnès Buzyn reconnaît elle-même l’imprécision de ses propos : « J’ai peur de me tromper ». En effet, si la filière lunetière française est effectivement plutôt performante à l’export (à titre d’exemple, 70% du chiffre d’affaires de Morel ou de Lafont), le marché domestique représente toujours une part importante de leur CA (pour rappel, une société comme OxibisGroup réalise 65% de son CA en France).

« Cette réforme s’adresse aux personnes les plus fragiles »

Interrogée sur une possible augmentation du coût des complémentaires santé, en particulier pour les retraités, Agnès Buzyn s’est montrée ferme : « Cette réforme s'adresse aux personnes les plus fragiles, donc particulièrement aux retraités justement. Je ne peux pas être sûre que certains contrats ne vont pas évoluer ».

« Mais de manière globale, les Ocam se sont engagées à ne pas répercuter le coût du 100% Santé. La raison ? Chaque acteur des filières concernées fait une partie du chemin : les fabricants, les opticiens... Ensuite, l'assurance maladie prend les 3/4 du coût de la réforme (1 milliard d'économies pour les Français), donc 750 millions d’euros totalement assurés par l’Assurance maladie obligatoire sur les 3 activités : optique, audio et dentaire) », poursuit-elle. Avant de conclure : « Les Ocam n'en prennent que 250 millions au regard des 37 milliards d’euros de leur budget, c'est abordable. Par une meilleure gestion et probablement en remboursant moins bien d'autres soins qui ne sont pas essentiels comme l'optique, l'audio et le dentaire ».

Réagissez !
5 commentaires
Identifiez-vous pour poster des commentaires

Véronique Durand
Pour avoir eu la responsable des 1/3 payants optiques de la CPAM de l Isere au telephone ce matin mercredi 7 novembre 2018, Les centres de CPAM ne sont pas du tout informés de la prochaine existence d une nouvelle réforme ! C est du grand n importe quoi !!!!!!!!!!
Olivier Touret
Quel impact sur la viabilité d un magasin si 15% de sa clientèle passe sur un panier moyen de 130€ au lieu de 434€...?
Véronique Durand
Les assurances etant dirigées par des noms pour la plupart tres connus dans le milieu politique français passé et present, tout est calculé d avance !
Il faudrait surtout les obliger à respecter la loi en les obligeant à repercuter leurs dizaines de millions d euros de benefices en diminution des cotisations !!!! Ce qu ils n ont jamais fait et ne feront jamais ! Et pour cause...

Les mensonges et manipulation argumentant et validant quasiment illegalemnt cette réforme est inadmissible en democratie !
Les dernières annonces...
  • Vends magasin
    175 000 €
    -
    (34) Hérault

    Vends fond de commerce dans une ville de...
  • CESSION DE FOND
    0 €
    -
    (13) Bouches-du-Rhône

    Cause éloignement;vend fond d'optique à...
  • OPPORTUNITÉ
    0 €
    -
    (31) Haute-Garonne

    TOULOUSE - PORTET-SUR-GARONNE ...
  • Fond de commerce optique
    100 000 €
    -
    (972) Martinique

    Vend fond de commerce optique-lunetterie...
Pratique
Sondages

Compte tenu des événements des week-ends précédents, envisagez-vous d'ouvrir votre magasin samedi 15 décembre si "l'acte 5" des manifestations avait lieu ?

Total des votes : 200

Quel impact le mouvement des « gilets jaunes » a sur votre activité ?

Total des votes : 394

Identification