Profession

Le 100% Santé va entraîner des bouleversements pour les enseignes et les indépendants. Eléments de réponses

Average: 4.6 (5 votes)

Au-delà des effets déflationnistes liés à la mise en place du 100% Santé, la réforme va engendrer une recomposition beaucoup plus large de l’offre et de la demande sur les marchés de l’optique et de l’audioprothèse. C’est l’enseignement à retenir de la dernière étude Xerfi-Precepta « Les bouleversements de la distribution d’optique et d’audioprothèses ».

De nouvelles logiques concurrentielles

Dans le cadre de la réforme 100% Santé, enseignes et indépendants devront redéfinir leur stratégie pour compenser la baisse globale de leur activité évaluée à 0,5% par l’étude Xerfi-Precepta.

Dans le détail, la réforme impose aux opticiens de revoir leur mix produit pour saisir de nouvelles opportunités et bénéficier de montées en gamme sur certains achats de montures dans le cadre de dissociation (verres 100% Santé, monture marché libre). « Les consommateurs pourraient reporter sur l’achat des montures les économies réalisées sur les verres grâce au 100% Santé », fait savoir Xerfi-Precepta.

Si les offres se concentrent autour du cahier des charges imposés par les pouvoirs publics (offre 100% Santé et remboursement des montures à 100 euros), de nouvelles logiques concurrentielles pourraient émerger. En premier lieu, un renforcement de l’impératif de différenciation sur l’entrée de gamme, en raison de de la généralisation des offres 100% Santé à tous les magasins.

Miser sur des synergies

Dans ce contexte, l’enjeu est d’être en capacité d’absorber une baisse globale du marché. Pour y parvenir, différents leviers existent parmi lesquels la mise en place de synergies : optique/audio (le 100% Santé va booster le marché de l’audioprothèse qui offrira des relais de croissance conséquents), magasin et service d’optique à domicile, en ehpad ou encore en entreprises.

La santé visuelle

Autres stratégies de différenciation : tirer parti des évolutions à la fois technologiques et réglementaires : nouvelles missions rémunérées (remboursement de l’examen de vue réalisé lors d’un renouvellement avec adaptation, qui sera valorisé à 10 euros à partir du 1er janvier 2020) et l’essor de la télémédecine…

Cet axe « santé visuelle » peut vous aider à conquérir et fidéliser certaines cibles stratégiques (seniors, enfants, basse vision…).

« Pour porter véritablement leurs fruits, ces stratégies nécessiteront une approche globale et cohérente : formations et politique qualité, services, innovation, partenariats, réorganisation des formats de points de vente, communication... », précise Xerfi-Precepta.

Dans cette étude, le cabinet d'études explique également que la réforme va entraîner des bouleversements du côté des fournisseurs et des Ocam. « Le 100% Santé marche clairement sur les plates-bandes des réseaux de soins et amoindrit leur utilité. Pour justifier des coûts d’adhésion qui pèsent sur les charges et les coûts des contrats d’assurance santé, l’enjeu de la valorisation d’avantages extra-tarifaires auprès des assurés devient pour eux central », affirme Xerfi-Precepta.

Réagissez !
1 commentaire
Identifiez-vous pour poster des commentaires

Emmanuel David
Si la baisse d'activité est de 0.5 % ,je ne vois pas pourquoi s'en faire ...

Si la solution consiste à faire de l'audio , du déplacement a domicile , faire des examens de vue pour un renouvellement ou creer un cabinet de télémedecine , pas sur de rentabiliser tous ces investissements pour compenser seulement 0.5 % d'activité ...
Cette étude nous montre surtout qu'on ne sait pas du tout quel sera le comportement des clients vis a vis du RAC 0.
Les dernières annonces...
Pratique
Sondage

En tant qu'opticien dirigeant, quelle est votre source de stress prioritaire ?

Total des votes : 190

Identification