Alors que les annonces faites par Carte Blanche, le 15 septembre dernier, ont suscité de vives réactions, la Fédération nationale des opticiens de France (Fnof) vous invite à signer une pétition pour dire "Non aux réseaux de soins en optique". "Refuser d’adhérer, c'est donner un signal fort aux pouvoirs publics sur la volonté de la profession d’être reconnue dans ses prérogatives de professionnel de santé", souligne le syndicat. A ce jour, plus de 1 500 signatures ont été recueillies. 

"A l’heure où l’opticien tend à devenir un acteur incontournable de la filière de santé visuelle, d’appels d’offres en appels d’offres, les plateformes santé ne cessent de ramener l’opticien à un simple exécutant, l’obligeant à détourner le consentement des assurés, à abuser de la confiance de ses clients, à commercialiser des produits d’origine inconnue, explique la Fnof. Ces atteintes répétées à la liberté d’exercer des opticiens sont intolérables. La surenchère permanente sur les conditions d’exercice (obligation d’une certification unique, équipement en OPTOAMC, référencement des fournisseurs verres, …) n’est plus acceptable". 

La fédération précise en outre mener plusieurs actions "devant la Commission européenne" et "l’ACPR (Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution) est saisie". La pétition sera quant à elle remise au parlement et au ministère de la Santé début octobre, alors que le député Daniel Fasquelle compte de son côté déposer une proposition de loi s'appuyant sur le rapport « Réseaux de soins conventionnés, pourquoi il faut les supprimer », signé par Frédéric Bizard, enseignant à Science-Po.