Dévoilées en juin, les lunettes connectées Senior Care d’Atol sont un outil de plus dans l’autonomisation des personnes âgées. Développées grâce à un partenariat avec une start-up française Abeye, elles détectent les chutes de ses porteurs et envoient un signal à Allianz Assistance via une borne connectée. Le modèle a été designé par Alain Miklitarian pour une silhouette sobre et un dispositif invisible.

Pour Eric Plat, président et directeur général d’Atol les opticiens, les lunettes connectées Senior Care « sont un futur axe stratégique majeur pour les opticiens Atol parce que nous sommes sur un marché de l’optique stagnant, qui ne se développe plus ».

Pour le PDG, c’est un enjeu de santé publique : « Il y a en France 400 000 personnes qui chutent chaque année, il y a 15 000 décès, il y a 12 000 personnes qui se cassent le col du fémur ». Lors de ces chutes, les porteurs n’ont pas de téléphone en revanche leur paire de lunettes peut aider à leur porter assistance.
Eric Plat rappelle le rôle que vont jouer les opticiens Atol dans le succès des lunettes Senior Care, en faisant de la pédagogie auprès de leur clientèle et en développant les services autour de ce dispositif clé.