La Banque de France dévoile les résultats de l'activité optique à fin juin 2017*. Sur le 2ème trimestre de l’année (avril, mai et juin) comparés au 1er trimestre (janvier, février et mars), elle observe une nouvelle fois une très légère baisse des ventes (-0,6%).

Notons que sur la période, avril a accusé un lourd recul de 2,8 points. En mai, l'activité s'est stabilisée avant de regagner 0,5 point en juin. Une légère hausse qui n’a pas suffi à compenser les mauvais résultats du début du printemps.

Aussi, globalement depuis le début de l'année, la tendance est plutôt négative et les ventes restent moins importantes à celles constatées à la même période en 2016 (-1,2 point).

banque_de_france_juin_2017.png

Toutefois, notre secteur n'est pas le plus touché. Sur 17 activités suivies par la Banque de France, seules 5 affichent des résultats favorables. Le marché qui accuse la plus forte baisse sur les 3 derniers mois est celui de la chaussure (-3%), suivi par l’électronique grand public (-2,8%) et l’horlogerie – bijouterie (-2,2%). La pharmacie est stable.

 

*Données établies à partir d'enquêtes auprès des chefs d'entreprise par l'intermédiaire des succursales et des antennes économiques de la Banque de France.