Histoire

Histoire de la Lunette : découvrez les réponses à notre Quizz et notre grand gagnant !

Histoire de la Lunette : découvrez les réponses à notre Quizz et notre grand gagnant !
Average: 4 (1 vote)

Vous avez été nombreux à participer à notre grand Quizz sur l’Histoire de la Lunette. Clôturé dimanche 18 décembre, nous avons aujourd’hui notre grand gagnant : Yvon Goudeau.

Professeur d’optique au Lycée professionnel Sacré-Cœur de Paray-le-Monial (71), ce passionné de la lunette est surpris : « J’ai joué parce que je voulais tester mes connaissances. Je ne m’attendais pas à gagner, a-t-il confié à Acuité. Je suis ravi d’avoir remporté ce week-end de ski. J’ai suivi chaque épisode de la saga sur l’Histoire de la lunette, tous les mercredis j’attendais le suivant. Malgré tout, le Quizz restait un challenge ».

Yvon Goudeau remporte donc ce défi avec 14 bonnes réponses sur 15. Il profitera d'un week-end de ski pour 2 personnes dans la station des Gentianes avec 2 nuits en gîte, 2 forfaits d'une journée et d’un cours avec un moniteur en ski alpin ou nordique*.

Sur la totalité des participants, aucun de nos acuinautes n’a remporté le grand chelem. Car dans le Quizz se cachait une question piège : Où est née la lunette française ? La bonne réponse n’était pas « Morez » mais les Arcets, ce hameau proche de la capitale de la lunetterie.

Aussi pour parfaire votre culture sur l’Histoire de la Lunette, découvrez ou redécouvrez ci-dessous les réponses aux questions clefs !

 

Réponses au Quizz Histoire de la Lunette

Q1 : Quand les lunettes ont-elles été inventées ?

Réponse : En Italie à la fin du 13ème siècle. Trois protagonistes, Italiens – Alexandro Spina, Salvino d’Armato – et un moine Anglais –Roger Bacon–, en revendiquent la paternité.

Q2 : Comment s’appellent ces lunettes ?

photo_3.jpg

Réponse : Lunettes de lit, acétate et métal, milieu du XXe siècle - Doté d’un prisme à 60° ou 90° degrés, ces lunettes insolites permettent à son porteur de voir selon ce même angle sans relever la tête. La publicité vante les mérites de ces montures pour les personnes alitées qui peuvent ainsi lire, manger, regarder la télévision sans se tordre le cou ! ©Musée de la Lunette - coll. Essilor-Pierre Marly. Photo : Pierre Guénat

Q3 : Avant d’être dotées de branches au 16ème siècle, comment s’appelaient les lunettes ? 

Réponse : Les bésicles - Les ancêtres des lunettes doivent leur nom au cristal de roche alors employé (le béryl). Fragiles à transporter, leur invention est tout de suite suivie de l’apparition d’étuis de protection où les motifs décoratifs servent le plus souvent à en personnaliser la propriété.

Q4 : Au 18ème siècle, les opticiens sont :

Réponse : En 1720, les marchands de bésicles peuvent prendre, pour la première fois, le titre d'opticien. A cette époque, on achète et on vend encore les lunettes debout, après les avoir rapidement essayées. Il faut attendre les années 1930-1940 pour prendre un siège chez l’opticien.

Q5 : A quoi servaient les binocles au 18ème siècle ?

Réponse : Pendant la Révolution française, un vent de folie souffle sur la jeunesse dorée. A Paris, la mode est aux Incroyables et à leurs compagnes, les Merveilleuses. Ce groupe de jeunes gens, farouches opposants au régime républicain des Jacobins, s’affiche dans des costumes extravagants. Ajoutez à cela une coiffure grotesque, un langage absurde et surtout une grosse paire de lunettes, laissant présager une myopie prononcée.

Q6 : Comment est née la lunetterie Française ?

Réponse : « D’un clou naquit la lunetterie » - cette phrase est née lors du Bicentenaire de la lunetterie. Elle présente de manière imagée comment un artisan cloutier s’est mis à fabriquer des lunettes grâce à sa technicité.

Q7 : Où est née la lunette française ?

Réponse : La lunetterie française est née en 1796 aux Arcets, un hameau proche de Morez (39), grâce au génie de Pierre-Hyacinthe Cazeaux, spécialisé dans la fabrication de clous à épingles.

Q8 : Ces lunettes étaient utilisées par :

inuit.jpg

Réponse : Les paysages enneigés et le vent glacial représentent en effet de véritables dangers pour les yeux des hommes. A défaut de verre, les peuples autochtones, notamment les Inuits, tirent profit de ce que la nature leur fournit. Dans des matériaux comme l’ivoire, le bois ou l’os de rennes…, l’homme a ouvert deux petites fentes pour se protéger des vents violents et réduire la lumière pénétrant dans l’œil tout en assurant une bonne vision de loin.

Q9 : Pourquoi Pierre-Hyacinthe Cazeaux a-t-il eu l’idée de fabriquer des lunettes en France ? 

Réponse : L’histoire raconte qu’en travaillant, cet artisan casse ses lunettes, déjà fabriquées à cette époque en Angleterre. L’attente et le prix le dissuadant, il aurait essayé d’en fabriquer lui-même.

Q10 : Comment s’appelaient les ancêtres des solaires ?

Réponse : Les conserves, ces lunettes aux verres colorés ou teintés, sont préconisées par les médecins pour soulager les yeux de la lumière, de la fatigue ou encore après diverses opérations ophtalmiques (cataracte). Elles portaient ce nom car elles « conservaient » les yeux, autrement dit les protégeaient.

Q11 : Laquelle de ces solaires est une  Sol Amor ?

4.d.2002.001.1520.jpeg

Réponse : Modèle Sol Amor, milieu du XXe siècle – années 50, doublé or ©Musée de la Lunette, coll. Essilor - Pierre Marly. Photo : Pierre Guenat

Q12 : Quand les lunettes sont-elles devenues de véritables accessoires de mode ?

Réponse : La mode arrive en lunetterie dans les années 1950, on constate dès lors une volonté de personnalisation, de confort et d’esthétisme. La lunette habille alors tous les styles et complète les silhouettes. Avant considérée comme une simple prothèse, elle est un véritable accessoire (de mode) depuis la seconde moitié du 20ème siècle.

Q13 : Laquelle de ces lunettes a vraisemblablement appartenu au « Dalaï-Lama » ?

 p2_copie.jpg

Réponse : Réalisées en soie et en argent finement ciselé, ces lunettes semblent avoir appartenu à une personnalité importante : au Dalaï-Lama lui-même ou à l’un des membres de sa cour. Elles ont pour principale qualité de protéger les yeux des rayons du soleil grâce à des verres minéraux teintés. Portées dans les hauteurs de l’Himalaya, elles atténuaient ainsi les effets de la réverbération et protégeaient l’œil de la cécité des neiges. ©Musée de la Lunette, coll. Essilor - Pierre Marly/Bernardot Photos

Q14 : « « J’ai des bésicles pour les vieilles, Des monocles qui font merveilles, Des lunettes pour les serpents, Ainsi que pour les yeux de paons ». D’où sont tirées ces phrases datant du 18ème siècle ? 

Réponse : D’une chanson de marchands de lunettes ambulants à l’époque moderne.

Q15 : Qui a imaginé ce modèle ?

m0350_2012.008_4.jpg

Réponse : Dès les années 1960, le couturier Pierre Cardin emprunte au registre de la science-fiction un imaginaire futuriste pour concevoir ses collections. Premier couturier à avoir introduit les matières synthétiques dans ses créations, il crée des vêtements et des accessoires avant-gardistes. Lunette de défilé Pierre Cardin, Forme papillon ©Musée de la Lunette

Écrit par la Rédaction
Average: 4 (1 vote)
Réagissez !
Identifiez-vous pour poster des commentaires
Les dernières annonces...
Pratique
Sondage

Avez-vous des difficultés à trouver un remplaçant cet été ?

Total des votes : 99

Identification