Profession

Les opticiens de nouveau au bout du fusil dans 60 Millions de Consommateurs après Que choisir

Average: 2 (1 vote)

capture_decran_2017-03-22_a_07.40.31.png

Après l'attaque de l'UFC-Que Choisir vendredi dernier, c'est au tour de 60 Millions de Consommateurs de pointer du doigt les opticiens et les "lunettes trop chères". Dans une enquête à paraître dans son numéro d'avril, le magazine consumériste explique avoir "analysé 200 devis d’une dizaine de grands noms de l’optique : Atol, Générale d’optique, Hans Anders, Krys, Optic 2000, etc." Il demande un "renforcement de la réglementation, notamment via l’harmonisation de la présentation des devis en optique".

Un article partiel paru sur son site donne un avant-goût des critiques une nouvelle fois formulées à l'égard de notre secteur : "devis illisibles, absence d'indication sur les verres et du reste à charge, écarts de prix importants, ...", la liste est longue.

Concernant les devis, si "l’opticien est obligé de proposer son offre basique (arrêté du 23 juillet 1996 relatif à l’information du consommateur sur les produits d’optique médicale), en pratique il s’avère assez compliqué d’obtenir des informations sur ces offres économiques", s'alarme 60 Millions de Consommateurs en constatant tout de même que "toutes les enseignes en possèdent une".

"Les devis de l’offre économique se révèlent trop souvent bâclés. Dans un quart des cas, l’absence d’indications sur les références des verres et des montures ainsi que sur leurs prix respectifs a empêché notre expert d’évaluer la pertinence de ces offres plus économiques. (...) Certains opticiens n’indiquent pas non plus les montants remboursés par l’Assurance maladie et par la complémentaire santé, ni le reste à charge final. Ces éléments sont pourtant indispensables quand on veut comparer les prix. Un affichage systématique de cette information s’impose", écrit le magazine.

60 Millions de Consommateurs demande ainsi "le renforcement de la réglementation, notamment via l’harmonisation de la présentation des devis en optique, afin que le consommateur puisse, enfin, comparer les prix". Un constat inutile alors que le ministère de l'Economie a révisé la législation en vigueur au travers de la loi Macron et que la profession est en attente de la publication de l'arrêté sur le nouveau devis obligatoire et normalisé. Rappelons qu'il devra détailler chaque prestation ainsi que les modalités de prises en charge par les organismes d'Assurance maladie obligatoire (AMO) et complémentaires (AMC). Les services comme la réfraction et le tiers payant pourront ainsi être valorisés.

Enfin, le magazine édité par l’Institut national de la consommation (INC) s'étonne que les prix s'échelonnent de 259 euros à ... plus de 1 100 euros dans une même enseigne "pour une monture de marque Ray-Ban et des verres progressifs adaptés". Si rien sur le devis ne permet de comprendre "une telle différence", on s'étonne que la question n'est pas été directement posée aux professionnels en magasin. Ces derniers auraient été en mesure d'expliquer ce qui fait varier le prix de 1 à 4. Il y a aussi une différence de tarif entre une Renault Clio Essence qui vaut 13 700 euros et une Audi A6 qui coûte aux alentours de 60 000 euros. Pourtant ces deux voitures permettent de se déplacer d'un point à un autre !

Réagissez !
11 commentaires
Identifiez-vous pour poster des commentaires

Frédéric Barattero
Un devis est un devis ! Oui nous pous pouvons indiquer la participation de la sécurité sociale car elle est constante selon des codes LPP monture / verres. En ce qui concerne les complémentaires, c'est au client de connaître ses remboursements. Lorsque moi je fais un devis pour n'importe quel achat, le professionnel ne s'occupe pas du mode de financement ! Cela reste une service que nous offrons, merci de ne pas l'oublier.
Jean Dubos
Qu'ils s'occupent déjà des opticiens qui font de l'optimisation de facture ça cleanerait un peu la profession, ensuite évidemment en matière de verres tous les prix existent, vous voulez du chinois ou du francais ?
Je G
Je me demande si je vais pas monter un LOW COST en plus de mon mag pour gagner ma vie, ils sont toujours plein!
H. Serret
pas de surprise a avoir les meilleures notes sont données aux enseignes qui en font le moins au moins cher puisqu'elles n 'offrent pas le choix des produits car ne sachant pas vendre de la valeur ajouté mais par contre qui ont une politique prix très clair : un produit basique pour un prix basique
Je G
Je suis allé acheter le magasine, j'ai été surpris par les enseignes données avec les meilleures notes, Hans Anders, Générale ....
Je me pose des questions sur l'évolution du métier
Kat Pley
De + les grilles tarifaires imposées par certaines Ocam baissent considérablement les marges, alors pourquoi claironner que notre profession augmente inconsidérément les prix!
Vidal Martinez
encore une fois un article a charge redigé par un ***Propos contraires à la charte*** de journaliste qui ne connait rien du metier
ce qui m'etonne c'est qu'il n'y ait jamais de droit de reponse en premiere page des magasines
Melanchon a raison : il faut supprimer les complémentaires et verser le montant des cotisations a la secu qui malgré tout ce qu'on peut lui casser sur le dos gère pas si mal son budget de fonctionnement
Jean François Leplomb
Impossible d'indiquer le remboursement des complémentaires sauf après avoir fait une demande de cotation ou une demande de prise en charge, qu'il faudra annuler par la suite. Les complémentaires ne nous donnent plus aucun détail par téléphone, et si cela arrive c'est généralement assez flou ..
d'accord pour des devis précis mais si l'on n'est pas " partenaire" impossible d'indiquer un montant exact de prise en charge..
Bruno Vaisson
Bonjour
Je donne toujours le prix dérisoire des remboursements sécurité sociale.
Quand à la complémentaire, ce n'est pas moi qui ai souscris, donc j'en sais fichtrement rien : c'est au client de se renseigner !! on n'est pas une agence des mutuelles !
D'ailleurs celles-ci sont très opaques quand à leur réponse donnée sur le remboursement qui est pourtant contractuel, Un comble !! Adressez vos doléances aux complémentaire au lieu de toujours nous critiquer! Les opticiens sont des gens pour la plus part, sérieux !
On fait notre boulot, alors, Messieurs les donneurs de leçons, faites votre travail objectivement. Mais c'est vrai, 60 millions de consommateurs est étroitement lié à ceux qui nous gouvernent. Ceci explique cela.
Les dernières annonces...
Pratique
Sondage

Avez-vous des difficultés à trouver un remplaçant cet été ?

Total des votes : 99

Identification