Les résultats des élections législatives sont arrêtés par le ministère de l'Intérieur. A l'issu du 2nd tour, votre confrère Benoît Potterie a remporté sa circonscription dans le Pas-de-Calais (62). Un certain nombre de députés ayant déjà défendu notre profession ont été réélus, à l'image de Daniel Fasquelle, Marie-Christine Dalloz ou Damien Abad. En revanche, l'ex-ministre de la Santé a été battue en Indre-et-Loire. Acuité fait le point...

Un opticien élu député 

benoit_potterie.pngA 49 ans, candidat de la République en marche dans la 8e circonscription du Pas-de-Calais (62), Benoît Potterie est élu député avec 56,78% des voix. Cet opticien, que ses amis et collaborateurs décrivent comme « un homme ouvert, proche des gens et toujours optimiste », est installé sous enseigne Krys à Saint-Omer (62). Il « quittera son travail pour aller à la rencontre des citoyens qui, aujourd'hui, se sentent oubliés ». Sa femme prendra le relais dans ses affaires professionnelles.

Dans les jours à venir, Benoît Potterie nous détaillera son programme pour l'optique. Lors d'une précédente interview, il confiait à acuite.fr : « je suis contre les réseaux de soins fermés, mais en faveur des réseaux ouverts. Je porterai cette proposition au sein de la majorité. Nous devons également remettre l’opticien au cœur de la filière ».

Ces députés qui défendent notre secteur

daniel_fasquelle.jpgToujours dans le Pas-de-Calais (62), Daniel Fasquelle conserve son siège avec un score de 52,19%. Le parlementaire, membre du groupe Les Républicains et maire du Touquet, a déposé en 2015 une proposition de loi visant à supprimer les réseaux de soins. Pour cela, il s'appuyait sur le rapport « Réseaux de soins conventionnés, pourquoi il faut les supprimer », signé par Frédéric Bizard, enseignant à Science-Po.

dalloz.jpgDans la 2ème circonscription du Jura (39) où se trouve Morez, Marie-Christine Dalloz (Les Républicains) est réélue avec plus de 57% des suffrages. La parlementaire a souvent été la voix des industriels de notre filière notamment lors de l'adoption de la Loi Le Roux ou du plafonnement des remboursements pour les montures.

damien_abad.jpgEt dans l'Ain (01), Damien Abad conserve également son poste avec 67% des voix. Député de la 5ème circonscription où se trouve Oyonnax, le parlementaire a à plusieurs reprises alerté le ministère de la Santé sur les dérives des réseaux de soins ouverts

 

Marisol Touraine battue 

touraine.jpgEn revanche, l’ex-ministre de la Santé a été battue après 3 mandats dans la 3ème circonscription d’Indre-et-Loire (37). Elle remporte seulement 43,41% des voix contre Sophie Auconie (UDI), élue à 56,59%. Se réclamant de la majorité présidentielle, Marisol Touraine n’avait pas reçu le soutien du Parti socialiste local.

En définitive, En Marche! décroche la majorité absolue à l'Assemblée nationale avec 350 sièges lors du 2nd tour, selon les résultats publiés ce lundi matin. Les Républicains et leurs alliés obtiennent au moins 137 sièges. De son côté, le PS et ses alliés obtiennent 44 sièges, La France insoumise et le PCF 27. Le FN peut compter sur 8 sièges. Notons que la nouvelle Assemblée comptera 223 députées, soit 38,65% des élus, un record ! Elles n'étaient que 155 sous la précédente législature.