Fin juillet Itelis a envoyé aux opticiens de son réseau un questionnaire de 14 pages présenté dans l’objectif de « construire notre avenir en commun ».

André Balbi, président du Rassemblement des Opticiens de France (Rof), Catherine de la Boulaye, présidente de l’Union des Opticiens (Udo) et Olivier Padieu du Syndicat National des Opticiens Réunis (Snor) ont co-signé un communiqué et réagissent à cet envoi. Si dans un premier temps ils félicitent « cette démarche de consultation », ils expriment surtout leur « interrogation à la fois sur les modalités retenues pour la conduite mais également sur le contenu du questionnaire ». (A consulter en haut à droite de cette News).

Car si le questionnaire sonde les opticiens sur leur relation avec le réseau, plusieurs questions dérangent les syndicats. Ainsi ils s’interrogent sur le rôle « qu’imagine pouvoir jouer ce réseau dans les années à venir ». Notamment concernant des domaines d’interventions clairement cités : « relation entre l’opticien et ses fournisseurs, dans la formation et l’animation des équipes en magasin, dans la stratégie marketing des magasins, dans les actions de prévention qui pourraient être développées en dehors du magasin ».

Suite à la diffusion de ce questionnaire Rof, Udo et Snor demandent à rencontrer Itelis ainsi que l’ensemble des réseaux de soins conventionnés qui « considèrent que c’est l’ensemble de la profession d’opticien qui doit être associé aux réflexions sur l’avenir des réseaux de soins ».

De même que « tout projet visant à faire évoluer le métier, comme par exemple la prévention en entreprise nous semble nécessiter des échanges avec les organisations représentatives de la profession, mais également avec celles des autres professionnels de la santé visuelle... ».