Cdiscount a fait une première incursion sur le marché de la santé et des complémentaires santé au printemps dernier en nouant un partenariat avec la MatMut. Ce jeudi 6 juin, le site de e-commerce franchit une nouvelle étape : en collaboration avec la société Sym’Optic, une jeune entreprise de vente en ligne qui a lancé un premier site d'optique en Allemagne au début de l’année, Cdiscount propose désormais une offre d’équipements optiques sur sa marketplace.

Une offre discount classique

Elle se compose de 2 forfaits : un forfait pour un équipement unifocal (toutes corrections) à 59 euros TTC et un deuxième pour un équipement progressif (toutes corrections) à 119 euros TTC. Dans les 2 cas, les verres sont amincis, antireflet, antirayures et les verres teintés sont fournis sans aucun supplément.

Seule originalité de l’offre par rapport à d’autres types de forfaits similaires existants : les verres clipsables brevetés. « Cela apporte de la simplicité et du service », explique Emmanuel Grenier, PDG de Cdiscount. « Le consommateur peut ainsi recommander facilement ses verres sans changer sa monture ou vice versa, s’il le souhaite. Ou changer de monture facilement au gré de ses envies. » Les montures de cette première collection sont fabriquées en Chine et les verres en Inde (« par une filiale du groupe Essilor », souligne Emmanuel Grenier).

Pas d’innovation dans le parcours consommateur

Côté parcours client, pas de surprise : le consommateur choisit sa monture parmi les 20 modèles proposés (qui ont tous la même forme de verres), via un système d’essayage virtuel, transfère son ordonnance avec corrections et écart pupillaire (pas d’autres prises de mesure, hauteur de montage, etc., même pour les progressifs) et reçoit son équipement sous 48 heures.

Il faut compter 15 jours pour les corrections de plus de 4D. « Les clients peuvent acheter leurs lunettes sur smartphone. Nous proposons également un paiement en 4 fois sans frais. Mais nous ne pratiquons pas le tiers payant », précise Emmanuel Grenier.

Dans la perspective de la mise en place du 100% Santé en janvier 2020, qui imposera dans tous les magasins d’optique une offre d’équipements (entre 95 euros et 370 euros) sans aucun reste à charge pour les porteurs, comment cette offre Cdiscount se positionne-t-elle ? Quel est l’intérêt pour les porteurs de se la procurer ? Interrogé par acuite.fr, Emmanuel Grenier joue l’esquive : « Bien sûr, notre offre rentre dans cette logique de la réforme 100% Santé et d’accessibilité des lunettes pour tous les consommateurs. Mais nous ne jouons pas sur le seul argument du prix. Nous y associons aussi la qualité ». Sans préciser si le site se soumettra ou non aux obligations du 100% Santé.

Le PDG de Cdiscount parie néanmoins sur un avantage concurrentiel majeur par rapport aux sites de vente de lunettes optiques en ligne déjà présents sur le marché et qui peinent à décoller. Pour rappel, 3,2% seulement des consommateurs ont déjà acheté leurs lunettes de vue sur Internet, en dépit d’une offre qui existe depuis 2009, selon le Baromètre Bien Vu Gallileo 2018. « Nous sommes le numéro 2 du e-commerce en Europe. Nous avons 20 millions de visiteurs uniques par mois, ce qui nous donne une visibilité et un poids considérable, en comparaison d’autres sites de vente optiques ». Un argument à ne pas négliger dans un contexte de marché en pleine mutation.