Economie

Hausse programmée du pouvoir d'achat en 2019, quels sont les bénéficiaires ?

Aucun vote pour le moment

Selon une étude réalisée par l’OFCE (Observatoire français des conjonctures économiques) publiée ce mercredi 30 janvier, le budget 2019 se traduira par un gain de pouvoir d’achat de 440 euros en moyenne pour les ménages.

La raison ? Les mesures annoncées le 10 décembre en réponse au mouvement des « Gilets jaunes » qui vont doper le niveau de vie des Français.

« Les mesures budgétaires soutiendraient le pouvoir d’achat des ménages à hauteur de 11,7 milliards d’euros en 2019. Plus de 88% du montant global, soit 10,3 milliards, proviennent des décisions prises en décembre », rapportent les auteurs de l’étude.

Les bénéficiaires…

D’après l’Observatoire, 3 ménages sur 4 sont gagnants. Les foyers modestes vont profiter de la forte revalorisation de la prime d’activité et de l’augmentation du chèque énergie. Ils devraient également bénéficier de la mise en place de la réforme 100% Santé. Les autres actifs tireront profit de la défiscalisation des heures supplémentaires, de la baisse des cotisations sociales et de la taxe d’habitation.

Parallèlement, l'OFCE souligne qu'avec l’ensemble des mesures adoptées lors du quinquennat (flat tax, suppression de l’ISF), les 5% de ménages les plus aisés seront les grands gagnants de cette hausse du niveau de vie.

…et les perdants

Ce sont principalement les retraités. Ils représentent le quart des Français qui devraient voir leur pouvoir d’achat baisser, notamment à cause du gel des pensions.

Pour rappel, le pouvoir d’achat est défini par l’Insee comme « la quantité de biens et de services que l’on peut acheter avec une unité de salaire ».

Réagissez !
Identifiez-vous pour poster des commentaires
Les dernières annonces...
Pratique
Elles Proposent
Sondage

Comment vous sentez-vous à l’approche du 1er janvier ?

Total des votes : 393

Identification