Hoya Vision Care vient de dévoiler les résultats d’une étude clinique menée sur 6 ans, la plus longue avec des verres de freination de la myopie jamais réalisée. Celle-ci avait pour objectif de déterminer l’efficacité de la technologie Dims (Defocus incorporated multiple segments) de son verre de freination de la myopie Miyosmart chez les enfants.

Le protocole

L’essai clinique a débuté en 2014 sur 183 enfants pour déterminer l’évolution du changement réfractif et de l’élongation axiale. Durant deux ans, les sujets ont été divisés en deux groupes : un avec des porteurs de verres "Dims" et l’autre avec des unifocaux standards. À partir de 2017 et pendant 6 mois, tous les enfants, toujours divisés en deux groupes ont été équipés de Dims. Ensuite, ces deux groupes ont été divisés en deux : 1 unifocaux et 1 Dims pour chaque ex-pool et ce, jusqu’à la fin de l’étude en octobre 2021.

Les résultats

Sur les trois premières années, l’étude démontre une réduction moyenne réfractifve de 59% chez les porteurs de verres Miyosmart. Concernant l’élongation axiale, celui-ci est 60% plus faible avec Miyosmart.

 graphe_moyosmart_2.jpg

Sur 6 ans pour le groupe 1, la progression cumulée de la myopie n’est que de -0,92D et de 0,60mm et l’effet du traitement se maintient sur toute la période. Par ailleurs, les patients qui ont arrêté le port du verre Miyosmart en faveur de verres unifocaux n’ont pas présenté de progression accélérée donc l'étude montre qu'il n'y a pas d'effet rebond (de rattrapage).

 image3.png

 

Miyosmart en chiffres

  • 50 000 enfants équipés en France et 1 000 000 à travers le monde.
  • 8 enfants sur 10 stables* en dioptries et 9 sur 10 ont une longueur axiale égale à celle d’un emmétrope.
  • 2 500 ophtalmologistes prescripteurs.
  • 6 600 opticiens distributeurs.

Autre bonne nouvelle pour Hoya, Miyosmart a été reconnu d'utilité publique par la Haute Autorité de Santé (HAS) le 29 mars 2022.

*Il s'agit d'un retour d'expérience, pas d'une étude clinique.