Profession

« Travailler sans réseaux est un argument pour le recrutement », pour Astrid Anquetil, opticienne à Bordeaux

Ils sont 7 nominés au titre d’opticien de l’année 2023, prix qui sera remis le 12 octobre prochain par le Sidol. Tour à tour, nous vous proposons leur portrait par ordre alphabétique.

« Travailler sans réseaux est un argument pour le recrutement », pour Astrid Anquetil, opticienne à Bordeaux
Aucun vote pour le moment

astrid_anquetil.pngAstrid Anquetil, 49 ans, directrice générale Scao, gérante de Médoc Optique.

6 magasins indépendants (Bordeaux et sa région), 20 collaborateurs

« Mieux vaut avoir un professionnel spécialisé plutôt qu'un professionnel qui fait un peu tout. Chacun de nos 6 magasins Médoc Optique a une spécialité : basse vision, contactologie, sport, daltonisme - nous avons d'ailleurs été précurseurs dans dans la gestion de la dyschromatopsie - et dans chacun d'entre eux, nous avons une personne formée spécifiquement. Ça nous permet d'aiguiller nos clients selon leurs besoins, pour y répondre au mieux. Nous avons une personne dédiée qui se déplace en Ehpad et en centres de rééducation fonctionnels, mais aussi dans les club de sports et les entreprises, pour les lunettes de sécurité ».

« Une équipe performante et épanouie passe par la formation »

Diplômée en 1998, Astrid débute sa carrière chez Lynx Optique Mérignac soleil (33). « J'ai fait mes armes dans une grande enseigne. Je garde un très bon souvenir de mon apprentissage dans ce gros magasin de 14 personnes où il fallait travailler vite, être organisée, etc ».

Aujourd'hui, à la tête de 6 magasins indépendants Médoc Optique, Astrid emploie 20 personnes : 17 diplômés, 2 contrats de qualification et 1 emploi administratif. « Je ne recrute que des diplômés, c'est un parti pris. Je mets d'ailleurs un point d'honneur à aller au-delà des formations obligatoires : des formations manuelles avec le Mof Laurent Genay pour perpétuer un savoir-faire artisanal, des visites régulières des sites de production pour avoir une meilleure connaissance de nos produits et de nos fournisseurs, des week-end pour entretenir une cohésion d’équipe et l’ADN Médoc Optique... Il faut monter en puissance en formation et en compétences pour palier au manque d'ophtalmologistes, car la santé visuelle est un vrai enjeu des années à venir ».

Le pari de l'indépendance hors réseaux

Adhérente au Rof et trésorière de la chambre syndicale des opticiens du sud-ouest, Astrid a été active au sein d’Oscar (opticien sans complémentaires avec réseaux). Pendant plusieurs années, elle a participé à l'organisation et l'animation de conférences dans la France entière sur le thème des réseaux de soins avec le concours de confrères (André Balbi, Stéphane Corfias, Didier Rosset et Anne Genay…). « Nous parlions des relations entre opticiens et Ocam, et nous alertions sur le danger des réseaux de soins vis à vis de notre indépendance. Grâce à cette expérience, j'ai pu préparer mon entreprise au sans réseaux. Non seulement cela n'a pas posé de problème économique, mais de surcroit l'absence de réseaux est un véritable argument pour le recrutement : toutes nos recrues nous rejoignent car nous leur garantissons la liberté de travailler avec de beaux produits, que nous choisissons nous-même. Il faut faire envie, il faut séduire les jeunes qui ont envie de faire pleinement ce métier ».

Un projet multimedia à venir

Médoc Optique et le docteur Nicolas Dorot, ophtalmologiste, travaillent sur une chaîne YouTube pour parler de santé visuelle à la manière d’E=M6. En cours de création, le projet qui verra le jour en 2024 se concentre sur les thèmes de la prévention, de l’innovation et des solutions existantes, comme par exemple le sommeil et la lumière bleue avec le concours du docteur Pierre Broussin, spécialiste du sommeil, l’amblyopie chez l’enfant avec Maria-Pia Broustet (orthoptiste), le sport et équipements à la vue avec Sacha Née (gardienne handball championnat de France U17)...

Même si Astrid travaille beaucoup, elle « trouve toujours du temps pour pratiquer son hobby », la modélisation de décoration d'intérieur en 3D.

Écrit par la Rédaction
Aucun vote pour le moment
Consulter notre dossier complet
Réagissez !
1 commentaire
Identifiez-vous pour poster des commentaires

Les dernières annonces...
Pratique
Sondage

Êtes-vous favorable aux cabines de téléconsultation en magasin ?

Total des votes : 5224

Identification