0%
    Profession

    [Vidéo] « L’examen de vue est la 1re brique de la nouvelle organisation de la filière visuelle », selon le Rof

    Aucun vote pour le moment

    Le Rassemblement des opticiens de France (Rof) a publié une étude menée par Xerfi sur l’impact économique de la réforme 100% Santé jeudi dernier dont les 3 conclusions sont :

    • L’effet de la réforme est positif pour la santé visuelle de 15% des Français mais des mesures restent à prendre pour les 85% restants.
    • Son impact économique sur le marché est très majoritairement supporté par les opticiens.
    • Les complémentaires santé bénéficieront d’un effet financier excédentaire en optique. « Ils vont économiser environ 350 millions d’euros. Economies générées essentiellement par la baisse du remboursement de l’optique », confie à acuite.fr André Balbi, le président du Rof.

    Signataire de l’accord en juin 2018, le président de Rof annonce la poursuite des discussions avec le gouvernement au sujet de :

    • La connaissance pour l’assuré du niveau de sa prise en charge complémentaire au moment de son achat;
    • Le tiers payant accessible chez tous les opticiens, notamment sur le 100% Santé;
    • La suppression du remboursement différencié dans les réseaux de soins. 

    Selon André Balbi, la réforme ouvre aux opticiens de nouvelles opportunités notamment sur la prévention et de nouvelles délégations de tâches. L’avenir de l’opticien est d’être un professionnel de santé reconnu comme premier recours du parcours de soins visuels. « L’examen de vue est dans les années à venir, avec la prise en charge par l’Etat de la prestation, la première brique de la nouvelle organisation de la filière visuelle pour les opticiens », déclare-t-il.

    Retrouvez en images l’interview d’André Balbi, président du Rof.

    Réagissez !
    2 commentaires
    Identifiez-vous pour poster des commentaires

    F A
    Le plus étonnant, c'est qu'à une réunion après la signature de ce protocole, Monsieur BALBI nous disait qu'ils avaient évaluer l'impact de la mesure !!! A cette réunion, les principaux signataires de la mise en place du ROF étaient là et ont confirmé ses allégations.

    Et on apprend quelques mois plus tard, que les principaux instigateurs du ROF et son président ont délibérément débité des mensonges à la profession !!!!

    Il est assez étonnant d'apprendre que l'étude d'impact arrive plusieurs mois après avoir offert une signature sans garantie.

    Étonnant, effrayant, déroutant, dégoûtant, égoïste, ....
    Olivier Touret
    Hallucinant le signataire de la réforme explique sans équivoque qu il a signé sans en avoir étudié les conséquences. C'est seulement après qu'il a demandé la réalisation d'une étude!!!

    Et les conclusions sont alarmantes même si lui en tire une grande satisfaction. En moyenne le résultat net de toutes les entreprises d'optique va baisser de plus de 30%. Cela aura un impact tant en investissements humains qu'en investissements matériels effectués par les magasins. Cela aura nécessairement un impact sur la qualité des équipements visuels délivrés.

    A ce jour aucun outil n'a été obtenu pour permettre aux français de connaître facilement leur RAC sur le marché libre et accéder ainsi à une qualité visuelle préservée. Cette rétention d'informations de la part des ocam prend plusieurs formes comme par exemple le refus de TP pour "prix hors marché".

    Pourtant un outil existe déjà et est réclamé par le syndicat FNOF. Il s agit des normes Sésame Vitale et InterAMC. Qu'attend le ROF pour réclamer à son tour et sans équivoque ni langue de bois ces normes? On a vu que le remboursement différencié était soutenu fortement par le gouvernement. Il est indispensable de demander d'autres outils pour le combattre = INTERAMC.
    Les dernières annonces...
    • agencement
      6 000 €
      -
      (50) Manche

      mobilier de magasin d'architecte, très...
    Pratique
    Elles Proposent
    Sondage

    Pour vous, combien de magasins répondront aux prochains appels d’offres ?

    Total des votes : 587

    Identification