Profession

Seuls 12% des Français choisiront des équipements du panier RAC 0. Explications du cabinet OpusLine pour Acuité

Seuls 12% des Français choisiront des équipements du panier RAC 0. Explications du cabinet OpusLine pour Acuité
Average: 4.4 (5 votes)

L’impact de la réforme RAC 0 sur le marché optique reste pour le moment difficile à mesurer. Tout dépendra, en effet, des comportements des consommateurs. L’enquête d’opinion menée par le cabinet de conseil en santé OpusLine* et l’institut QualiQuanti apporte un premier éclairage sur la perception qu’ont les Français de cette réforme.

Réforme RAC 0 : les Français restent peu informés…

Premier enseignement : en dépit d’un relais médiatique conséquent au printemps dernier, les Français connaissent peu la réforme, tout comme ils restent mal informés sur les conditions de remboursement actuelles de leur complémentaire santé. Seuls 21% en ont entendu parler et 30% vaguement. 72% d’entre eux considèrent être insuffisamment informés. La communication sur cette réforme devrait être idéalement portée par leurs complémentaires santé (pour 75% des sondés). S’ensuivent la caisse primaire d’Assurance maladie (pour 69%) et les pouvoirs publics (pour 50%). 33% des Français attendent des explications de la part de leur professionnel de santé, notamment de leur opticien. La mise en œuvre de la réforme à partir du 1er janvier 2020, tout comme ses conséquences sur le marché, dépendront donc très largement de la façon dont chacun des acteurs de la filière l’expliquera aux consommateurs et assurés.

20181011_qualiquanti2.png

Toutefois, en dépit de ce manque d’informations, 90% des Français jugent la mise en place des paniers RAC 0 « utile ». Parce que cette offre RAC 0 répond à un réel problème d’accès aux soins : près d’un sondé sur deux (47%) a déjà renoncé pour des raisons financières, soit à des soins dentaires (32%) et soit à des soins optiques (19%). Dans ce contexte, 63% des personnes interrogées pensent que la réforme va améliorer l’accès aux soins en optique et 73% en audio.

20181011_qualiquanti1.png

…Et émettent des réserves sur la qualité des prestations incluses

Pour autant, les Français craignent que les prestations entrant dans le panier RAC 0 ne soient pas de qualité. En particulier, ils redoutent une baisse de la qualité sur les verres (56%) et les appareils auditifs (52%). « Les réserves des Français sont davantage liées aux verres qu’à la monture : 68% accepteraient une paire de lunettes parmi une gamme d’une vingtaine de modèles du panier RAC 0, mais seulement 39% consentiraient à des verres avec un antireflet présenté comme de moins bonne qualité », explique à acuite.fr Alix Pradère, associée fondatrice d’OpusLine.

20181011_qualiquanti5.png

Au final, 12% des assurés se contenteraient systématiquement du panier RAC 0 tandis que 10% des Français se tourneraient vers des prestations plus haut de gamme même s’il y a un reste à charge à payer. « Les 78% restants ne savent pas encore se positionner par rapport au panier RAC 0. Il s’agit des personnes indécises, à convaincre par les opticiens », nous a fait savoir Alix Pradère. Et de poursuivre : « l’incertitude de cette réforme porte sur la manière dont les consommateurs vont décider de faire évoluer leur contrat et ensuite choisir de consommer ».

20181011_qualiquanti4.png

Vers une hausse des tarifs des Ocam

Les Français pressentent également des augmentations de cotisations. 88% personnes interrogées pensent que la mise en place du RAC 0 va faire augmenter le tarif de leur complémentaire santé. Pour autant, 20% des Français considèrent qu’une telle hausse serait « justifiée ».

 

*Enquête réalisée en ligne entre le 5 et le 13 septembre auprès d'un échantillon de 1 220 personnes représentatives de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quota.

Écrit par la Rédaction
Average: 4.4 (5 votes)
Réagissez !
4 commentaires
Identifiez-vous pour poster des commentaires

Jérôme Tondeur
Aujourdh'ui 12%, demain ?
D'ici 2020:
1/ L'énorme tapage qui sera fait autour de la mesure fera que chaque Français aura la connaissance d'une possibilité d"équipement RAC0 (lunettes GRATUITES)
2/ Combien d'entre eux feront le choix d'une monture de marque et "pour essayer, c'et gratuit..."
de verres de "qualité" puisque antireflets et amincis ?
3/ De ceux ci que nous ne reverrons pas avant deux longues années, a supposer que leur niveau d'insatisfaction fasse qu'ils souhaitent revenir à un équipement 'haut de gamme (ils le seront devenus dans leur esprit) accepterons de re-investir les mêmes sommes qu'avant ?
Le RAC0 quoiqu'on n'en dise reste à mon sens un accélérateur puissant vers le low-cost ! Nos prochains investissements seront financés par les Ocams, à qui nous livrons notre marché depuis la signature du protocole.
Le RAC0 est quasi anecdotique, nous livrons déjà 1M de CMU par an.. Que deviendra le marché B, celui qui assurera notre survie tout en assurant le bien-être visuel de la population ? Personne n'en parle (hors la Fnof qui s'est toujours battue pour la sauvegarde de la valeur de notre travail) !
Ce silence est assourdissant et l'indifférence des opticiens sidérante !
Xavier 4556
Seulement 12 % ! ?; cela m'étonnerait et de toute façon c'est déjà trop; les magasins qui ont des charges salariales "limites" par rapport à leurs CA seront contraints de licencier.
D'autre part, le battage médiatique prévisible à partir de Septembre 2019 entraînera sans nul doute une baisse du nombre d'ordos sur le dernier trimestre, les clients se disant "ce sera mieux en 2020 " et coulera définitivement quelques magasins....
Jullien Cat
On voit à nouveau que les consommateurs ne sont pas hostile a payer un reste à charge pour un équipement plus qualitatif reste à savoir comment les opticiens vont vendre cet équipement RAC 0 soit avec honnêteté comme un équipement d'entrée de gamme ou ne rentrerons pas dans les détails pour seulement vendre et créeront une pierre de plus dans l'esprit des consommateurs qui ne seront pas en mesure de comprendre pourquoi les équipements avant étaient plus couteux ou pourquoi les tarifs sont maintenant si bas ...
Vincent Langlais
Comme toujours, il y a un manque d'informations pour les consommateurs à ce sujet. Et ce ne devrait pas être les complémentaires qui devraient l'expliquer à leurs clients, mais le législateur. Quand on parle chômage ou retraites, les décideurs politiques se doivent être sur le devant de la scène à défendre leur projet. Pour nous il y a juste eu quelques annonces mais pas de véritables explications de la part de notre ministre. Les français ne comprendront ce qui leur arrive que lorsque la réforme sera en place, à moins que nous ne nous occupions de leur expliquer ce qui va changer pour eux.
Les dernières annonces...
Pratique
Sondage

Selon vous les nouveaux diplômés qui arrivent sur le marché du travail sont :

Total des votes : 792

Identification