Economie

« La réforme 100% Santé ne doit pas être dévoyée par les Ocam », selon L. Godinho (Unsaf)

41e Congrès des audioprothésistes Mathilde Lignot Leloup Luis Godinho

Mathilde Lignot Leloup (2e à gauche), directrice de la Sécurité sociale, et Luis Godinho (3e en partant de la gauche), président du Syndicat national des audioprothésistes

Aucun vote pour le moment

Dans le cadre du 41e Congrès des audioprothésistes qui s’est déroulé les 22 et 23 mars derniers, l’Unsaf, le Syndicat national des audioprothésistes, a organisé une matinée de débats sur le thème « 100 % Santé, c’est parti », en présence de Mathilde Lignot-Leloup, directrice de la Sécurité sociale. L’occasion pour Luis Godinho, président du syndicat signataire du protocole d’accord sur la réforme, de dresser un bilan quelques mois après son entrée en application en audio.

100% Santé, un bilan positif

« La réforme 100% Santé en audio a démarré au mois de janvier et se fera par étapes d’ici à 2021 », a rappelé en préambule Luis Godinho. « Les prix limites de vente vont diminuer progressivement, passant de 1 300 euros en 2019 à 950 euros en 2021. Dans le même temps, la base de remboursement de la Sécurité sociale va croître pour atteindre 400 euros en 2021 », a-t-il précisé.

Le président de l’Unsaf se félicite des efforts conjugués des audioprothésistes et des pouvoirs publics pour arriver à une réforme équilibrée. « Outre l’amélioration de l’accès aux soins, elle a permis une réelle évolution de la perception des audioprothésistes tant par les pouvoirs publics que par les patients. Nous sommes désormais reconnus comme faisant partie intégrante du monde de la santé », a-t-il souligné. Avant de poursuivre : « En maintenant un marché libre, la réforme n’entrave pas l’innovation. Nous sommes également satisfaits qu’ait été écarté le découplage tarifaire équipement/prestation. »

De son côté, Mathilde Lignot-Leloup a livré quelques chiffres : « la nouvelle nomenclature mise en place il y a trois mois garantit la diversité des équipements et une répartition équilibrée sur le marché. Au 20 mars, sur 1 328 aides auditives référencées, 16% font partie du panier 100% Santé (classe I) dont 40% sont des contours d’oreilles classiques (contre 30% dans la classe II ou marché libre). »

Des inquiétudes sur la stratégie des complémentaires

« Si son bilan est positif, pour vivre, la réforme doit être complétée », a déclaré à plusieurs reprises Luis Godinho. Par la promotion du dépistage, par une communication adéquate sur la réforme, par une homogénéisation des pratiques et des prises en charge et par une réflexion sur la formation. « Nous allons favoriser la prévention », a répondu Mathilde Lignot-Leloup. « Depuis le 1er mars 2019, de nouvelles consultations pour les 8-9 ans, 11-13 ans et 15-16 ans prises en charge à 100 % avec dépistage des troubles visuels et auditifs ont été instaurées ». Elle a annoncé également une augmentation entre 8 et 18,5% du numerus clausus des audioprothésistes pour 2019.

Mais pour Luis Godinho, ce sont surtout certaines initiatives venant des complémentaires santé, en particulier la récente annonce par Harmonie Mutuelle d’ « une anticipation » du 100 % Santé pour ses assurés au sein de son réseau Kalivia, qui mettent en danger « l’esprit même de la réforme ». « Vouloir imposer unilatéralement aux audioprothésistes qui viennent de négocier avec les pouvoirs publics des tarifs et un calendrier va à l’encontre de la réforme. L’accord signé le 13 juin dernier ne doit pas être dévoyé par les Ocam », a-t-il martelé.

Avant de rappeler que le syndicat des audioprothésistes en appelle à une contractualisation directe avec les complémentaires santé sans passer par les intermédiaires que sont les réseaux de soins.

En réponse à cette prise de position du président du syndicat des audioprothésistes, Mathilde Lignot-Leloup a seulement déclaré que « la démarche d’Harmonie Mutuelle valide le fait que le 100% Santé est soutenable pour les Ocam sans surcoût. »

Réagissez !
1 commentaire
Identifiez-vous pour poster des commentaires

Les dernières annonces...
Pratique
Elles Proposent
Sondage

Pour vous, combien de magasins répondront aux prochains appels d’offres ?

Total des votes : 735

Identification