Profession

CV, lettre de motivation : quelles sont les dernières tendances ?

CV, lettre de motivation : quelles sont les dernières tendances ?
Aucun vote pour le moment

BeOpticien.fr : je m'inscris

La candidature, en ligne ou traditionnelle, évolue au niveau de la présentation comme du contenu. Comment présenter son CV et sa lettre (ou mail) de motivation selon les nouveaux codes ?

Le CV : esthétique et concision

A l’ère de l’image, la présentation du CV gagne en importance : celui-ci doit être agréable à voir, facile à lire et retenir l’attention. Distinguez-vous en choisissant avec soin les couleurs, la typo, les contrastes… Dans les métiers de l’optique, optez pour un CV sans fioritures. Faites en sorte que votre CV tienne sur une page –le dernier poste ou stage en premier– et que les informations clés (diplôme, expérience) ressortent. Le recruteur doit trouver rapidement les données qu’il cherche.

Toujours dans cet esprit de concision, la tendance est à l’accroche en haut du CV. Il s’agit d’une phrase qui vous présente et résume votre situation : « Opticien-lunetier, deux ans d’expérience en magasin, titulaire d’un BTS en alternance. »

Bonne nouvelle, les carrières linéaires sont devenues rares et les « trous » dans un CV (reconversion, année sabbatique et/ou à l’étranger…) ne sont plus rédhibitoires. Faites de ce « trou » un atout et mettez en avant ce que avez retiré de cette expérience. Dans les magasins d’optique, la capacité d’adaptation, le sens de la relation clients sont des qualités appréciées.

La lettre de motivation : personnalisation et engagement

Menacée de disparition, la lettre de motivation ? Pas vraiment. Elle reste un passage obligé, même si elle prend de plus en plus souvent la forme d’un « mail » de motivation.

La lettre/mail de motivation a un triple objectif : montrer l’adéquation entre votre profil et le poste, montrer votre intérêt pour la mission, et faire ressortir votre personnalité. Ce qui est nouveau, c’est la place accordée à l’individu. En clair : « Qui êtes-vous ? ». Outre les savoirs « métier », il s’agit de mettre en avant vos compétences transversales (ou « soft skills ») comme l’empathie, le sens de l’écoute, l’esprit d’équipe, l’autonomie… Cette mise en avant est d’autant plus importante pour un profil « junior » qui n’a pas de longue expérience à faire valoir.

Enfin, positionnez-vous en « offreur de service » plutôt qu’en « demandeur » d’emploi. Vous avez des compétences, de la motivation, de l’énergie à revendre… faites le savoir !

Écrit par la Rédaction
Aucun vote pour le moment
Consulter notre dossier complet
Réagissez !
Identifiez-vous pour poster des commentaires
Les dernières annonces...
Pratique
Identification