0%
    Profession

    Ocam : La pression tarifaire et les exigences de services accrues ne sont pas compatibles, selon Optic 2000

    Aucun vote pour le moment

    Alors qu’Itelis, Santéclair et Optistya, qui regroupent près de 20 millions de bénéficiaires, renouvellent leurs réseaux d’opticiens au 1er janvier 2015, le groupe Optic 2000 a tenu à manifester publiquement son « inquiétude » face aux appels à candidatures. La coopérative souligne « le risque de fragilisation que pourraient faire peser certains réseaux (…), avec des pressions tarifaires toujours plus fortes, couplées à des exigences de services accrues et souvent demandées gratuitement ».

    Rappelant son engagement de longue date « dans une démarche active de partenariat avec les complémentaires santé », l’enseigne s’alarme de voir les tarifs continuer de baisser malgré une exigence de services à la hausse, sans contrepartie, et s’interroge « sur la compatibilité entre une optique d’excellence » et des prix low-cost. Optic 2000 l’affirme « la pérennité de nos magasins et de la filière optique en général repose sur un équilibre entre une politique de prix maîtrisés et un service de qualité justement rétribué ».

    Un sujet qui a été abordé sur notre débat TV au Silmo 2014 : « Itelis, Optistya et Santéclair s'expriment sur le renouvellement de leurs réseaux de soins » (Rendez-vous à la 25è minute pour connaitre les réponses des Ocam à la question posée par la journaliste d'Acuité). A cette occasion, les plateformes nous ont confirmé qu’un point de rupture a été atteint. Santéclair étant arrivée à la limite de ce qu'elle pouvait demander en termes de remises, Caroline Touizer, directrice des réseaux de soins, a affirmé « qu’à un moment les choses ne sont plus viables en magasin ». De son côté, Optistya a annoncé que la pression tarifaire ne serait pas accentuée dans son réseau 2015, « le prix étant moins important qu’il ne l’a été face aux services, à la qualité et à l’innovation ». Enfin, Itelis a annoncé qu'elle « n’ira pas au-delà de -40 à -45%, car il y a effectivement un risque de baisse de la qualité ».

     

    Voir ou revoir notre plateau sur le Silmo 2014 : « Itelis, Optistya et Santéclair s'expriment sur le renouvellement de leurs réseaux de soins »

     

    Réagissez !
    10 commentaires
    Identifiez-vous pour poster des commentaires

    Laurent Ehret
    je suis complètement d'accord avec Christophe [...] nous pour notre avenir....! les syndicats doivent bouger.....!
    Christophe Perrin
    Battons nous pour ce qui nous unis, et l'avenir de notre profession. Les responsables sont aussi les dirigeants des enseignes (surtout optic 2000) qui mènent une politique pro mutuelle. Pourquoi nos syndicats ne s'entendent ils pas ,pour un appel à la grève comme savent le faire certaines professions....(on serait surement pas assez nombreux).
    Les complémentaires santés exigent de nous de l'excellence et une certification AFNOR ou autres. Je fais exactement la même chose avec eux pour les complémentaires obligatoires, pas de certification..... pas de contrat! Quel pied, je l'avoue!
    Bruno Serre
    Et moi je dis" Bien fait pour vous, vous récoltez ce que vous avez semé et j'espére que les OCAM avec qui vous avez signé vous plumeront encore bien davantage.
    Quand on pense qu'il suffirait que personne ne signe pour que ces réseaux n'éxistent plus...
    Merci Optic 2000 pour votre esprit de solidarité...
    Par votre politique,vous êtes en grande partie responsable de la situation dans laquelle nous nous trouvons à ce jour,alors assumez et ne venez pas vous plaindre!!!
    Mailys Musset
    des bénéfices nets toujours plus gros pour ces réseaux fermés et qui grattent toujours plus auprès de professionnels de santés pour rembourser toujours moins l'assuré. arrêtons les frais nous gagnerons sur tous les tableaux, en temps, en argent, pour nous reconcentrer sur notre cœur de métier et conseiller nos clients par rapport à leurs besoins et non par rapport à ce que nous dicte les mutuelles. Elle s'exigent toujours plus de services et de compétences pour des prix toujours plus bas!
    NE SOYONS PLUS DES PALOMBES!!!!!!
    Lombard Bruno
    Je serai tenté de dire " bien fait pour Optic 2000 " qui se retrouve pris au piège d'un système qu'ils ont contribué à nourrir avec d'autre groupements. Je suis d'accord avec mes colègues, malheureusement il se trouvera toujours des petits malins ou des opticiens pris à la gorge qui seront tentés par ces reseaux. J'ai peur que le mal soit fait et que le pire reste à venir, sauf à espérer un vrai sursaut de la profession, une vrai cohésion, une vrai solidarité. Malheureusement je n'y crois plus car notre profession est en grande partie dirigée par des financiers.
    Philippe Royer
    parce que nous ne voulons pas être des mercenaires de la santé à la solde des réseaux mais de véritables professionnels libres et soucieux de la santé visuelle de nos clients: ne souscrivons pas aux appels d'offres!Soyons solidaires, défendons-nous!
    Philippe Royer ATOL TOULON
    Jean-Christophe Caujolle
    la seule solution pour éviter ces difficultés financières à venir,c'est évidemment de ne point se soumettre à ce marché de dupes! l'équation est simple:
    PAS DE RESPONSES=PAS DE RESEAUX !! c'est aussi clair que ça les collègues!!
    [...] CAP????????
    Jf Mansard
    CAP

    Acuité devrait proposer une pétition ouverte afin que l'on puisse compter les confrères solidaires.
    si nous sommes assez nombreux les réseaux tomberont tout seul.
    Philippe R Magritte
    Pour constater cela, il faut vraiment est trop.
    Mais vous avez remarqué, le groupe, la coopérative, optic2000, mais pas un seul nom!
    Allez! un peu de courage, il ne reste plus qu'à appeler les autres à ne pas répondre à ces appels d'offres.
    Les dernières annonces...
    Pratique
    Elles Proposent
    Identification