Profession

Exclusif : Pas d’optométriste à l’avenir, mais des opticiens de santé selon le Dr. Thierry Bour (Snof)

Aucun vote pour le moment

« Les prochains décrets (NDLR : mai ou juin 2016) devraient renforcer la place de l’opticien dans la filière visuelle et prendre en compte l’aspect santé », nous a confié le Dr. Thierry Bour, président du Snof. 

Une première partie concerne la durée de validité de l’ordonnance initiale et en renouvellement. Elle sera fixée en fonction de l’âge du porteur. « L’opticien pourra renouveler les prescriptions optiques, éventuellement les adapter pendant une certaine durée et dans certaines limites », explique le Dr. Thierry Bour. Le principe sera étendu aux lentilles correctrices.

D’autres volets concernent les opticiens, notamment une dérogation pour la délivrance d’un équipement de remplacement dans le cas où le porteur a perdu ou brisé ses verres correcteurs. Les modalités d’application de ces dispositions seront fixées par décret.

« Au travers de la loi Santé qui découle de la position du gouvernement, il est clair qu’il n’y aura pas de reconnaissance de l’optométrie en France à l’avenir, car le champ des opticiens et des orthoptistes s’agrandit. Ce que les optométristes auraient pu faire est occupé par les deux professions », conclut le Dr. Thierry Bour.

Écrit par la Rédaction
Aucun vote pour le moment
Réagissez !
2 commentaires
Identifiez-vous pour poster des commentaires

Gilles Boussemart
Ce que les optométristes auraient pu faire est occupé par les deux professions », conclut le Dr. Thierry Bour.
Manque pas d'air, le Dr BOURGEOIS !
Connaît-il vraiment la pratique d'un optométriste pour tenir de tels propos ?
Les dernières annonces...
Pratique
Sondage

Vos clients manifestent-ils un intérêt pour le made in France ?

Total des votes : 559

Identification