Législation

Nouveau décret : réaction et explication de la Fédération nationale des opticiens de France (Fnof)

Nouveau décret : réaction et explication de la Fédération nationale des opticiens de France (Fnof)

Alain Gerbel, président de la Fédération nationale des opticiens de France (Fnof)

Average: 5 (4 votes)

Alain Gerbel, président de la Fédération nationale des opticiens de France (Fnof) vient de répondre à nos questions sur les règles générales d’exercice de la profession d’opticien-lunetier, suite à l’application depuis lundi du nouveau décret.

Acuité : Quelle est votre première réaction suite à la publication ce dimanche du décret ?

Alain Gerbel : La Fédération se félicite de voir son travail reconnu par l’ensemble des acteurs de la filière. Les négociations ont été longues tout au long de l’été. Le résultat en vaut la peine. En tant que Président de la Fédération, je voudrais remercier les docteurs Thierry Bour et Xavier Subirana pour le rôle actif qu’ils ont joué dans la rédaction des décrets.

A. Ce décret est-il une avancée pour la profession ? Si oui, en quoi ?

A.G : Ce texte est une avancée majeure. Il sera bien sûr à la base de la prochaine convention Cnam (Caisse nationale de l'Assurance maladie). Ce qu’il faut en retenir, c’est le recentrage sur notre cœur de métier, la réfraction ; le mot patient employé plusieurs fois dans le texte est un signal fort. C’est une grande avancée, c’est la preuve d’une volonté de travailler tous ensemble pour la mise en place d’une filière de santé visuelle centrée sur l’amétrope.

A. : Comment vos adhérents vont-ils mettre en pratique ces mesures ?

A.G : Maintenant, c’est aux opticiens d’habiter cette réforme, de répondre aux attentes des Français et des pouvoirs publics. Nous allons adresser à l’ensemble de nos adhérents une note de synthèse expliquant la réforme. Déjà beaucoup de choses circulent sur les réseaux sociaux; il est nécessaire de rétablir la vérité notamment sur les adaptations des ordonnances dans le cadre des primo délivrances. Il est regrettable, au moment où la profession a enfin l’écoute des pouvoirs publics, de voir certains répandre de fausses informations. Ce texte équilibré repose sur un large consensus. C’est ce qu’il est apparu au Silmo 2016 lors du lancement de la démarche en santé visuelle initiée par la Fnof à laquelle le Snof et le Gifo ont adhéré sans réserve.

Retrouvez les interviews de :

Nous attendons toujours les réponses de l’AOF et du SNAO.

Écrit par la Rédaction
Average: 5 (4 votes)
Réagissez !
Identifiez-vous pour poster des commentaires
Les dernières annonces...
Pratique
Elles Proposent
Sondage

Qu'est-ce qui vous inquiète le plus pour votre avenir à partir de 2020 ?

Total des votes : 323

Identification