Lors d’une conférence de presse ce mardi 12 septembre, la Centrale des Opticien (CDO) a présenté les résultats de son 5e Baromètre « Qualité de Services des fournisseurs de verres ». Dans cette étude réalisée avec le cabinet Gallileo Business Consulting (GBC), 87% de la masse achat verrier des adhérents de la CDO a été prise en compte dans les analyses.

Premier enseignement : un opticien moyen travaille avec 3,1 fournisseurs de verres en 2016 contre 3,7 en 2010. L’activité se concentre indéniablement tout en maintenant un poids de plus en plus significatif du fournisseur principal (84% en 2016 vs 82% en 2010).

La qualité, critère de choix numéro 1

Dans le cadre de l’évolution de la performance, 381 opticiens* de la CDO ont été interrogés sur les critères qu’ils prennent en considération pour décider de travailler avec un fournisseur plutôt qu’un autre et leur appréciation.

Sans surprise, la qualité des produits arrive en tête (65%), suivie de l’excellence et l’efficacité opérationnelle : passation des commandes, livraisons, gestion des litiges, traitements des problèmes (17%), et le positionnement prix du fournisseur, les conditions commerciales et la dynamique promotionnelle (14%). Les outils de communication du verrier, le service clients et la politique commerciale du verrier vis-à-vis des Ocam représentent des éléments de différenciation.

cdonews3.png

 

2 types d’opticiens

Le baromètre distingue les opticiens orientés prix (39%) et ceux orientés Excellence Opérationnelle (46%). 15% des professionnels n’ont pas de profil déterminé, mais privilégient plus que les autres la qualité du produit avant tout autre critère.

Selon Maher Kassab, PDG et fondateur de Gallileo Business Consulting, « la qualité des produits reste une condition indispensable pour travailler avec un opticien, mais ne suffit plus aujourd’hui à faire la différence : 55% des adhérents en 2016, (vs 45% en 2014) considèrent que les verriers proposent tous aujourd’hui des produits à la qualité globalement équivalente ». Notons que cette proportion est plus forte chez les jeunes opticiens âgés de moins de 35 ans (64%) et chez les magasins de petites tailles (63% de la masse achat verres en 2016 inférieure à 20 000 euros vs 46% pour une masse achat verres supérieure ou égale à 50 000 euros).

Nous vous dévoilerons les 3 premiers verriers au classement général et le fournisseur numéro 1 de chacune des thématiques évaluées dans cette édition à l’issue des Trophées de la Qualité, remis le mercredi 4 octobre par la CDO.

*Les 381 répondants sont représentatifs de la taille de la masse achats verres par point de vente, de l’ancienneté d’adhésion à la CDO et de la dynamique de croissance de la masse achat.