Economie

Le frère de Nicolas Sarkozy crée un réseau fermé de 3000 opticiens pour Malakoff Médéric

Aucun vote pour le moment
Le frère de Nicolas Sarkozy crée un réseau fermé de 3000 opticiens pour Malakoff Médéric

Le groupe Malakoff Médéric, qui assure 3 millions de salariés, s'apprête à créer un réseau fermé de 3000 opticiens. "L'appel d'offre sera lancé en avril 2010 sur la base d'un cahier des charges associant qualité et prix" annonce Guillaume Sarkozy, Délégué Général du groupe mutualiste.


"Les réseaux fermés répondent aux besoins des assurés"

Selon le frère du Président de la République, ces réseaux bénéficient aux assurés, en limitant leur reste à charge bien sûr, mais en répondant aussi à leurs autres attentes : "Les patients ont aujourd'hui besoin de qualité, d'orientation, d'information, de sécurisation... Nous commençons avec l'optique, pour continuer avec l'audioprothèse et, en 2011, les prothèses dentaires, avec pour seul objectif de satisfaire nos clients" argumente-t-il. En ajoutant : "Pour asseoir leur légitimité aujourd'hui, les complémentaires santé ne peuvent plus se contenter d'être des co-payeurs, mais doivent apporter une vraie valeur ajoutée à l'offre de soins".

Entrer dans le capital des établissements pour influencer leurs pratiques

Selon nos informations, Malakoff Mederic négocie actuellement avec différentes complémentaires santé pour créer des filiales communes. "D'ici 2 mois, nous devrions créer un ensemble représentant 6 millions d'assurés. C'est un début, car mon objectif est de réunir 10 millions d'assurés" espère Guillaume Sarkozy.

Le groupe entend par ailleurs devenir actionnaire de cliniques, pour peser davantage sur l'offre de soins. "J'ai proposé à Malakoff Mederic de prendre 300 millions d'euros de participation dans certains secteurs. Car lorsqu'on est actionnaire, on peut influencer les pratiques des établissements et des praticiens. Il s'agit de faire comme les assureurs automobile, qui connaissent en détail les pratiques des garagistes ! Pour le moment, j'ai obtenu d'investir 100 millions d'euros" a-t-il dévoilé.

Voir aussi : notre débat télévisé : "Complémentaires santé : partenaires ou adversaires ?", avec Marianne Binst (Directrice de Santéclair), Philippe Quique (Directeur Santé d'AG2R), Stéphanie Dangre (Présidente du Casopi) et Yves Guénin (Secrétaire général d'Optic 2000).

Écrit par la Rédaction
Aucun vote pour le moment
Réagissez !
Identifiez-vous pour poster des commentaires
Les dernières annonces...
Pratique
Elles Proposent
Identification