Législation

Votre obligation de formation professionnelle continue évolue !

Aucun vote pour le moment

Oui ! Vous êtes des professionnels de santé et à ce titre vous êtes tenus de remplir une obligation de formation, instaurée par la loi HPST de 2009 sous le nom de Développement Professionnel Continu (DPC). Alors qu’un premier dispositif a été mis en œuvre en 2012, son organisation a été complètement révisée par la loi Santé de Marisol Touraine.

Grand changement : au 1er janvier 2017, l’obligation annuelle de formation se transforme en une obligation triennale, c’est-à-dire tous les 3 ans. En tant qu’opticiens, vous devrez justifier d’un « parcours de DPC* », d’un engagement dans une démarche d’accréditation ou encore de formations certifiées. « La démarche doit comporter au moins deux de ces trois types d'actions et au moins une action s'inscrivant dans le cadre des orientations prioritaires », précise un décret paru au Journal Officiel le 10 juillet dernier.

Vous recevrez de chaque organisme de formation une attestation. « Un document de traçabilité électronique » est également mis à votre disposition sur le site Internet de l'Agence nationale du développement professionnel continu. Il permet de conserver dans un dossier personnel unique et en ligne, tout au long de votre activité professionnelle, les éléments attestant de votre engagement dans la formation continue. Vous êtes responsable de la mise à jour de ce document et seul détenteur des droits d’accès.

Ainsi à l’issue de chaque période de 3 ans, vous devrez adresser à l’Agence Régionale de Santé (ARS) cette synthèse des actions de formations réalisées. Pour mémoire, le site www.mondpc.fr est exclusivement dédié aux professionnels de santé. Vous y retrouverez l'ensemble des informations relatives au dispositif et aux formations proposées.

Les orientations de formation pour l’optique et l’audio

Un arrêté du 8 décembre 2015 fixe la liste des orientations nationales du DPC pour les années 2016 à 2018. En optique, il s'agit de :

  • Orientation n° 1 : réfraction complexe.
  • Orientation n° 2 : contactologie.
  • Orientation n° 3 : basse vision.
  • Orientation n° 4 : vision de la personne âgée.
  • Orientation n° 5 : vision de l'enfant.

Pour l’audio :

  • Orientation n° 1 : l'intégration des technologies implantées dans l'activité de l'audioprothésiste.
  • Orientation n° 2 : prise en charge des acouphéniques.
  • Orientation n° 3 : traumatismes sonores : risques et dommages physiologiques engendrés par le bruit, métrologie et mesures du bruit, moyens de prévention, protections individuelles et collectives.
  • Orientation n° 4 : l'intervention de l'audioprothésiste chez un patient porteur d'un autre handicap.
  • Orientation n° 5 : l'intervention de l'audioprothésiste chez les patients souffrant de troubles d'origine neurologique.
  • Orientation n° 6 : repérage des troubles auditifs et analyse des difficultés, en particulier en cas de privation sensorielle ancienne.
*Défini par le conseil national du DPC, le parcours de DPC « décrit l’enchainement, par la profession, des actions de formation continue, d’analyse, d’évaluation, d’amélioration des pratiques et de gestion des risques nécessaires pour le maintien, l’actualisation des compétences et des connaissances et l’amélioration des pratiques ».

Écrit par la Rédaction
Aucun vote pour le moment
Réagissez !
2 commentaires
Identifiez-vous pour poster des commentaires

Lamya Diouri
Bonjour
Est ce qu un employeur peut imposer le choix d une formation à son employé ?
Cordialement
Lamyaa Diouri
François Martial
oui, notamment pour les formations obligatoires, mais il est conseiller de le faire en concertation avec le salarié et de lui faire comprendre son intérêt.
Les dernières annonces...
Pratique
Sondage

En tant qu'opticien dirigeant, quelle est votre source de stress prioritaire ?

Total des votes : 28

Identification