Magasin

Une enseigne low cost saisit l'opportunité du 100% Santé pour débarquer en France

De gauche à droite : Paul Berkelmans, PDG d’Eyelove et Léon Melchior, actionnaire d’Eyelove

De gauche à droite : Paul Berkelmans, PDG d’Eyelove et Léon Melchior, actionnaire d’Eyelove

Average: 5 (1 vote)

Avec une offre 100% Santé totalement prise en charge par la Sécurité sociale et les Ocam, obligatoire dans tous les magasins d’optique, l’accessibilité prix cesse d’être un facteur de différenciation entre les points de vente optiques. De quoi réduire l’attractivité pour les porteurs des formules low cost et fragiliser ce positionnement.

C’est pourtant pour profiter de l’occasion de la mise en place de la réforme que l’enseigne néerlandaise Eyelove, créée en 2011 (150 corners aux Pays-Bas et 15 corners en Belgique), arrive en France. Le concept ? Une offre 100% Santé verres et montures, clé en main, avec présentoir et support de communication à destination des clients. Le premier corner a ouvert en octobre dernier au sein du magasin My Lunetterie dans le 18e arrondissement à Paris.

Le pari du choix

Alors que l’obligation réglementaire impose aux opticiens de proposer une gamme de 54 montures (17 adultes et 10 enfants en 2 coloris), Eyelove propose une gamme de 224 montures avec 2e paire offerte (correctrice, solaire, photochromique). « Notre approche de l’offre 100% Santé est fondée sur le choix. Nous souhaitons apporter quelque chose de plus aux opticiens dont une bonne partie de la clientèle sera intéressée par cette offre. Nous sommes convaincus que ce sera le cas dans certaines zones de chalandise », explique Etienne Varlet, développeur du concept Eyelove en France.

L’enseigne s’appuie sur son expérience de spécialiste de l’optique entrée de gamme au Benelux pour promouvoir un modèle très différent des offres packagées proposées par les verriers : « Le présentoir de montures est en dépôt chez l’opticien. Nous travaillons avec un fabricant de montures et un verrier asiatiques. Ce dernier dispose du stock de montures et livre dans les 12 jours l’équipement complet », détaille Etienne Varlet. Pas de forfait pour le package, mais l’opticien perçoit chaque semaine 35 à 40% du CA HT total réalisé sur cette offre 100% Santé.

Écrit par la Rédaction
Average: 5 (1 vote)
Réagissez !
3 commentaires
Identifiez-vous pour poster des commentaires

Stéphan Lemaire
accélération de la délocalisation des emplois avec financement public / privé.
Précision lexicale pour la rédaction : complétez low cost par low quality, c'est plus long m'est c'est plus complet. Une enseigne low cost low quality ...
Salomon Benchimol
ils ont appelé pour nous présenter leur concept révolutionnaire , ça a fini par une franche rigolade où de façon implicite le commercial reconnaissait lui-même le caractère prohibitif voire rocambolesque de l'offre.
Maxence Guillemot
40% du CA HT réalisé (on connait déjà les tarif de vente du 100% santé) ça revient a rapporter 2X moins que ce que je vais proposer sans aucun package... en même temps c'est logique de gagner deux fois moins si il y a deux paires...
Les dernières annonces...
Pratique
Elles Proposent
Sondage

Comment vous sentez-vous à l’approche du 1er janvier ?

Total des votes : 463

Identification