Ocam

Réseau Optistya : 64% de taux de fréquentation et 3% d'augmentation des dépenses d'optique

Aucun vote pour le moment

Lafond.pngAprès 6 ans d'existence et deux appels d'offres, le réseau de soins Optistya tire son bilan. Alors qu'il s'apprête à renouveler son parc d'opticiens à l'automne prochain, Acuité a voulu en savoir plus sur son fonctionnement, sa fréquentation, son prochain appel d'offres et son positionnement pour l'avenir. Christophe Lafond, délégué national du groupe MGEN et responsable du conventionnement, a répondu en exclusivité à nos questions. 

Acuité : Quel taux de fréquentation observez-vous dans le réseau de soins Optistya ? Christophe Lafond : En 2013, avec plus de 3 millions d'adhérents, la fréquentation du réseau optique a atteint 64%. Sur certains services comme la MGEN Filia (offre MGEN/Maif pour 150 000 adhérents, ndlr), ce taux grimpe même à 72%. Globalement, nos bénéficiaires approuvent la démarche car nous leur avons montré qu'il est possible de réduire les restes à charge. 

A : Quels sont vos objectifs ? 
C.L. :
 Dans notre plan RSE (Responsabilité Sociale et Economique) à horizon 2015, 70% des prestations devront être réalisées dans le réseau d'opticiens agréés. Nous avons aussi la volonté de maîtriser les restes à charge, de façon à ce qu'ils ne dépassent pas 10 euros pour des verres simples et 80 euros  pour des progressifs. Nous y arrivons tranquillement. 

A : Comment votre offre a-t-elle évolué depuis la création du réseau ? 
C.L. :
 Notre offre comprend quatre verres et une monture tous les deux ans. Les dépenses d'optique représentent entre 12 et 15% des prestations mutualistes chaque année. Les prestations en lunetterie augmentent de 3% par an depuis 2010. Ainsi, notre contribution continue à progresser. En soi, ce n'est pas une catastrophe, puisque nous avons réduit le reste à charge de nos bénéficiaires afin de faciliter l'accès aux soins. Il y a eu un rattrapage pour certaines personnes qui renonçaient aux équipements optiques. Toutefois, nous ne le répercutons pas sur les cotisations qui, chez nous, n'ont pas augmenté depuis trois ans. 

A : Les retours sont-ils aussi positifs du côté des opticiens de votre réseau ? 
C.L. :
 A chaque appel d'offres, le nombre d'opticiens candidats a augmenté. Ils étaient 3 000 en 2008 pour un numerus clausus de 1 800, et 6 000 en 2010 pour un total de 2 000 partenaires. Notre réseau attire les professionnels de santé. Nous savons aussi que l'apport des adhérents MGEN représente entre 10 et 20% du CA, selon les magasins. Ce n'est pas neutre ! 

Retrouvez demain, mercredi 2 avril, la suite de l'interview de Christophe Lafond. Acuité l'a interrogé en exclusivité sur l'appel d'offres 2014 (lire notre news : Réseaux de soins : 3 appels d'offres pourraient changer la donne en 2014)

Réagissez !
Identifiez-vous pour poster des commentaires
Les dernières annonces...
Pratique
Sondage

Vos clients manifestent-ils un intérêt pour le made in France ?

Total des votes : 523

Identification