Profession

43% des Français pourraient se tourner vers l’offre du panier 100% Santé : résultats d’une enquête d’Itelis

Average: 5 (5 votes)

La réforme 100% Santé, dont la mise en place progressive a débuté en ce début janvier pour l’audio, redistribue les cartes entre professionnels de santé, Ocam et réseaux de soins. Quel peut être désormais le rôle de ces derniers, alors même que la réforme remet en cause leur fonction de régulateur du marché sur lequel s’est fondée leur expansion en optique et en audio ? Quelle peut être l’attractivité des réseaux pour les assurés s’ils recourent au panier 100% Santé ? Réponse d’Itelis qui publie les résultats d’une enquête menée avec le CSA auprès des Français sur le 100% Santé*.

Intention signification des Français de recourir à l’offre 100% Santé en optique

Pour les 3 domaines, optique, audio et dentaire, les Français font preuve de leur intention significative de recourir au panier 100% Santé : ils sont 43% pour l’optique, 45% pour l’audio, 51% pour le dentaire. Ces intentions sont fortement corrélées au niveau de revenus. Des résultats bien supérieurs à ceux de l’étude publiée à l’automne dernier par le cabinet de conseil en santé OpusLine et l’institut QualiQuanti selon laquelle 12% des Français se contenteraient systématiquement de l’offre 100% Santé.

… mais sont inquiets sur sa qualité

Autre enseignement de cette enquête : 84% des Français ont un doute ou des craintes sur au moins un des éléments du panier de soins en optique, 79% pour le dentaire et 73% pour l’audiologie. Les inquiétudes portent sur le niveau de choix pour les montures pour 73% des sondés et sur la qualité des verres pour 70% d’entre eux.

Une demande d’accompagnement

Dans ce contexte, les Français manifestent de fortes attentes en termes de services personnalisés et d’informations, selon l’étude : en optique, cela concerne les infos, l’analyse tarifaire et les conseils en temps réel en point de vente pour 81% des personnes interrogées, 77% la garantie casse et pour 29% le déplacement d’un opticien à domicile ou sur le lieu de travail. (Selon un baromètre Asnav, 92% des salariés sont favorables à des tests de vue en entreprise).

S’appuyant sur la perception des réseaux de soins par les sondés (52% connaissent les réseaux de soins, 64% de ceux qui y ont accès les utilisent et 95% les ayant utilisés en optique les jugent utiles), Itelis conclut que « les Français comptent toujours autant sur les réseaux de soins, dans et en dehors des paniers à remboursement obligatoire (meilleur rapport qualité prix, garanties rassurantes et services utiles) ».

La plateforme de santé annonce une nouvelle offre en 2019 « intégrale et compatible avec l’ensemble des outils des Ocam ». « Une offre 100% Santé et hors 100% Santé (réseau et hors réseau) avec un point commun : la lutte contre la fraude », indique Fabian Huret, directeur innovation et santé d’Itelis. « La réforme 100 % Santé a démarré et va durer 3 ans, les évolutions vont se faire au fur et à mesure et Itelis sera là, plus que jamais, pour accompagner ses clients », conclut Véronique Berger, directrice de clientèle Itelis.

*Etude réalisée en novembre 2018 par le CSA pour Itelis auprès des Français sur la réforme 100% Santé. La cible interrogée se constituait de 1008 individus représentatifs des Français âgés de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas (sexe, âge, catégorie socio-professionnelle, régions).

Écrit par la Rédaction
Average: 5 (5 votes)
Réagissez !
5 commentaires
Identifiez-vous pour poster des commentaires

Yannick Saunier
Avec un vrai/faux sondage, une vrai étude avec des paramètres d'échantillon non connu, à partir de quelle base de données ? Cela sera un atout pour négocier avec les verriers !!
Stéphan Lemaire
Itelis preche pour sa paroisse : plus d'un tiers des français qui y ont accès les rejette et préfèrent choisir leur professionnel de santé. Donc 'les français ne comptent pas toujours autant sur les réseaux de soins fermés'. Avec le RAC zéro, ce sera zéro conseil : pas de temps matériel à consacrer à des ventes à perte si temps accueuil conseil livraison sav trop important.
Philippe R Magritte
43% qui pourraient, 12% qui se contenteraient, les paris sont ouverts pour le pourcentage des Français qui choisiraient ou choisiront (là il faut peut être utiliser le futur???) ce super package CMU AR!
Olivier Touret
C'est bien tout le problème de cette réforme. Elle a été présentée comme indispensable pour résoudre le renoncement aux soins optiques mais à aucun moment les signataires de cette reforme (Sécu, Macron, Rof et Synom) n'ont fait l'étude exacte de ce renoncement ni des conséquences d'un tel système autoritaire.

Il semblerait que le taux de personnes renonçant aux soins de tous types représentent 2.3% de la population. Et sur ces personnes renonçant aux soins, 26% renonceraient "aux lunettes ou aux lentilles" (je vous laisse apprécier la pertinence d'avoir intégré les lentilles à ce sondage...) pour raison financières. Cela montre que seulement 0.6% de la population est concernée par le renoncement aux soins optiques!!!

Et pour résoudre ce faux problème, on va entrainer une partie non négligeable des acheteurs de lunettes verres un panier moyen de 130€ là où d'habitude ils choisissent un équipement valant 450€. Il est évident que la différence de prix se fera au détriment de la qualité en particulier celle de la main d'oeuvre. Mais devant l'opacité des garanties des contrats d assurance et face à la tempete mediatique vantant la qualité de cette offre, il me semble evident que bcp de français baisseront les bras et la choisiront.

Si on veut empêcher ce massacre economique et visuel, il est imperatif que Macron respecte sa parole c'est à dire la possibilité d'un reste à charge choisi. Il faut pour cela que les français choisissant le "marché libre" aient accès d'une part aux montants de leurs garanties santé complémentaires et d'autre part qu'ils soient remboursés rapidement.
CE SYSTEME EXISTE DEJA EN PHARMACIE = le pharmacien télétransmet tous les dossiers en sesame vitale et INTERAMC permettant à tous les assurés une connaissance claire de leur reste à charge. IL n'est pas nécessaire de signer des conventions opaques via chaque ocam ou chaque plateforme de TP.
La Rédaction
Bonjour,
Il est difficile d'évaluer le pourcentage des Français qui choisiront effectivement l'offre 100 % Santé. Nous vous informons sur [...] de chacune des études et enquêtes d'opinion menées sur cette question. Elles se fondent soit sur des scénarios possibles et projections, soit sur des déclaratifs de sondés. Or il y aura sûrement un écart entre leur intention déclarée de recourir au panier A et le fait d'y recourir effectivement à partir de 2020. Seul l'avenir nous dira s'ils sont 12, 20, 30 ou 40 % à choisir ce panier A.
Les dernières annonces...
Pratique
Sondage

Les consommateurs souhaitent de plus en plus disposer de leur achat immédiatement. Raccourcir les délais de livraison des verres serait-il un atout significatif dans votre relation client ?

Total des votes : 306

Identification