Ocam

Les réseaux de soins ne sont pas « un service utile ou attendu » pour les Français

Aucun vote pour le moment

Alors que la majorité des complémentaires santé ne jure que par les réseaux de soins, les Français n’attendent pas de leur organisme qu’il mette en place un tel service. Seuls 9% de nos concitoyens estiment que c’est un outil utile ou sollicité, selon un sondage CSA-Cecop présenté au Congrès de la Mutualité Française*. Les réseaux de soins se placent ainsi en avant dernière position loin derrière les aides en cas d’hospitalisation ou de longue maladie, plébiscitées par 61% des personnes interrogées, le tiers-payant (53%), les conseils de prévention et de dépistage (20%) ou encore le lien direct avec le médecin traitant (15%).

sondage_mutualite_mai_2015_00.png

L’étude révèle également que 29% de nos concitoyens disent avoir renoncé à des soins au cours des 12 derniers mois, essentiellement pour des raisons financières (81%). Sans surprise, ce sont encore le dentaire (20%) et l’optique (9%) qui arrivent en pole position des postes qui occurrent la plus grande fréquence de renoncement. Ici, une petite majorité (63%) des utilisateurs des réseaux de soins jugent qu’ils permettent de réduire le reste à charge.

sondage_mutualite_mai_2015_01.png

Enfin, 89% des Français considèrent qu’une complémentaire santé est « une nécessité », avec une satisfaction globale de 87% et un taux d’équipement de 95%, selon le sondage.

*Sondage réalisé en mai 2015 sur un échantillon représentatif de 1 006 personnes.

Réagissez !
Identifiez-vous pour poster des commentaires
Les dernières annonces...
Pratique
Sondage

Votre magasin est-il équipé d’une solution de prise de mesures électroniques ?

Total des votes : 563

Identification