Ocam

MGEN–Istya-Harmonie Mutuelle : le nouveau mastodonte de la complémentaire santé

MGEN–Istya-Harmonie Mutuelle : le nouveau mastodonte de la complémentaire santé

Une conférence organisée ce mardi pour donner naissance au plus grand groupe mutualiste de protection sociale en France

© MGEN
Aucun vote pour le moment

Il aura fallu un peu plus d’un an de travail pour concrétiser le projet. Harmonie Mutuelle, MGEN et leurs partenaires du groupe Harmonie et du groupe Istya entérinent leur rapprochement pour donner naissance au plus grand groupe mutualiste de protection sociale en France : 

  •  10 millions d’assurés
  •  5,4 milliards d’euros de chiffre d’affaires assurances
  •  1,2 milliard d’euros de chiffres d’affaires social, sanitaire et médico-social
  •  4,1 milliards d’euros de fonds propres et réserves
  • 24 000 salariés

« L’organisation, la gouvernance et les grandes orientations stratégiques sont maintenant définies, elles doivent être validées lors des assemblées générale de chaque mutuelle impliquée, en juin et juillet prochain, et le groupe pourra être constitué officiellement durant l’automne 2016 », indique, le groupe qui va s’appeler, dans un premier temps, « groupe MGEN-Istya-Harmonie »

Dans un contexte de plus en plus difficile avec « en matière d’assurance maladie complémentaire », une « activité de plus en plus normée », une « capacité à innover bridée » et « un rôle de payeur aveugle d’un système de santé sur lequel les mutuelles ne peuvent agir véritablement », la création de groupe mutualiste est « un levier puissant pour agir sur la rénovation du système de protection sociale et répondre aux besoins d’accompagnement des adhérents dans leurs parcours de santé et de vie ».

L’organisation de ce nouveau géant reposera sur trois structures :

  •  une union mutualiste de groupe (UMG) prudentielle, entité faîtière qui pilotera le groupe et exercera des missions de contrôle ;
  •  une « union des Services de soins et d’accompagnement mutualistes », entité d’animation et de coordination des activités sociales, sanitaires et médico-sociales ;
  •  une union de groupe mutualiste qui sera l’union de coordination politique et stratégique et d’échange de moyens et d’expérience regroupant l’ensemble (UMG, union des SSAM et organismes qui par choix ou impossibilité juridique ne seront pas membres de l’UMG).

shema.png

« L’union au sein d’un groupe unique conférera aux mutuelles membres les moyens nécessaires pour développer de nouvelles solutions pour leurs adhérents et patients et affronter la concurrence comme les transformations réglementaires incessantes, affirme le groupe. Les membres du futur groupe  groupe MGEN-Istya-Harmonie  sont en effet convaincus que les mutuelles qui se développeront seront celles qui, véritablement, renouvelleront leur métier en passant du simple remboursement de prestations de soins à l’accompagnement des parcours individuels, à la prévention collective et personnalisée des risques, voire à leur anticipation et à la garantie effective de l’accès aux soins ».

« Agir pour les adhérents et les patients, en articulation avec la Sécurité sociale »

La stratégie du futur groupe s’articule autour de 5 axes structurants :

  •  Conforter nos positions sur la santé;
  •  Créer de nouveaux services en matière de parcours de soins, de prévention, de dépistage, d’assistance…;
  •  Construire des dispositifs de prévoyance, de garantie dépendance, d’épargne et retraite adaptés aux attentes des adhérents;
  •  Développer l’offre de soins mutualistes et les réseaux conventionnés;
  •  Investir dans les nouvelles technologies au service du développement, du lien adhérent et de la qualité de service.

Les présidents des différentes mutuelles se sont tous félicités de ce rapprochement.

Joseph Deniaud, président du groupe Harmonie Mutuelle, a déclaré : « Au sein du mouvement fédéral, notre rapprochement renforcera la position des mutuelles dans le champ de la protection sociale et de la santé, et dans le débat public. Il nous confère également les moyens et l’énergie pour anticiper les évolutions de besoins de notre société, les mutations règlementaires, les restructurations de notre secteur ». « A travers le groupe MGEN-Istya-Harmonie, ce que nous voulons, c’est agir pour les adhérents et les patients, en articulation avec la Sécurité sociale. Pour les adhérents et les patients de nos mutuelles et pour tous ceux qui se retrouveront dans nos valeurs, dans notre approche très concrète d’une protection sociale solidaire et d’une offre de soins non-lucrative. Pour cela, nous devons être forts économiquement et politiquement. Cette union nous en donne, à l’évidence, les moyens », a affirmé pour sa part Thierry Beaudet, président du groupe MGEN et du groupe Istya.

 

Écrit par la Rédaction
Aucun vote pour le moment
Réagissez !
Identifiez-vous pour poster des commentaires
Les dernières annonces...
Pratique
Elles Proposent
Identification