Profession

Le renouvellement des ordonnances optiques par les généralistes expérimenté sur proposition des orthoptistes

Average: 5 (1 vote)

Les orthoptistes se félicitent de la publication au Journal Officiel, le 23 juin 2017, de leur nouvelle convention nationale, négociée avec l’Assurance maladie. Ce texte intègre l’ensemble des nouvelles mesures prises ces derniers mois, comme le décret de compétences des orthoptistes et les contrats de coopération pour les soins visuels avec les ophtalmologistes. Il prévoit également une expérimentation pour le renouvellement des ordonnances optiques par les médecins généralistes, en collaboration avec les orthoptistes.

Contacté par Acuite.fr, Laurent Milstayn, président du Syndicat national autonome des orthoptistes (SNAO), explique : « Cette nouvelle convention est la matérialisation de tous les textes de loi publiés depuis un an et demi. Elle actualise notre profession en cohérence avec le dernier décret de compétences, crée de nouvelles cotations et revalorise les plus anciennes ».

Renouvellement des ordonnances par les médecins généralistes

Le texte prévoit aussi une série d’expérimentations dont l’une portera notamment sur le renouvellement des corrections optiques par les médecins généralistes, sur propositions des orthoptistes. Objectif : l'amélioration de l'accès aux soins visuels pour les patients nécessitant un simple renouvellement de lunettes. « Une organisation spécifique devra alors être mise en place pour la transmission au patient, le nécessitant, de la prescription de lunettes établie par le médecin généraliste mentionnant la nouvelle mesure de la correction à partir des examens réalisés par l'orthoptiste. », précise la convention.

Les premières expérimentations auront lieu dans le cadre d’un travail de coopération au sein des maisons de santé pluridisciplinaires, « mais rien n’interdit aux généralistes de s’en saisir en dehors de ces structures, selon Laurent Milstayn. On sait que ça se fait déjà et que la santé visuelle des patients n’en est pas pour autant en danger. L’Ordre des Médecins assouplit aujourd’hui sa position sur le fait qu’un généraliste puisse prescrire une correction optique », souligne-il.

Création d’une cotation pour la mesure de l’acuité visuelle et la réfraction

Après négociations avec l'Assurance maladie, les orthoptistes ont ainsi obtenu la cotation de la mesure de l’acuité visuelle et de la réfraction, au 1er janvier 2018. « Cet acte, intégré aux nouvelles prérogatives des orthoptistes, devrait être facturé 22 euros et remboursé à 60% par le régime obligatoire, comme pour les autres prestations orthoptiques », annonce Laurent Milstayn.

Et de conclure : « Les orthoptistes seront alors en mesure de recevoir un patient porteur d’une ordonnance avec la mention ‘mesure de l’acuité visuelle et de la réfraction’, sans avoir à pratiquer un bilan orthoptique complet ».

Réagissez !
Identifiez-vous pour poster des commentaires
Les dernières annonces...
Pratique
Sondage

Votre magasin est-il équipé d’une solution de prise de mesures électroniques ?

Total des votes : 563

Identification