Profession

Former les paramédicaux dont les opticiens à l'Université : le chantier est relancé !

Aucun vote pour le moment

L'intégration des formations paramédicales, dont celle des opticiens, à l'Université est déterminante pour l’évolution de notre système de santé. Elle sous-entend la réingénierie des diplômes et leur intégration dans le système LMD (Licence-Master-Doctorat). Mais si le projet a été initié il y a déjà plusieurs années, il reste encore beaucoup à faire. 

C'est pourquoi Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, et Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, lancent une mission pour accélérer le processus. Ainsi, la réingénierie du diplôme d'opticien et le passage à 3 ans pourraient enfin être discutés.

Les objectifs poursuivis par l’universitarisation des formations paramédicales sont multiples :

  • développer l’activité de recherche, particulièrement en sciences infirmières, en sciences de la réadaptation et en science maïeutique ;
  • décloisonner les filières, et former tous les étudiants en santé à travailler de façon coordonnée autour des mêmes patients ;
  • reconnaître pleinement l’appartenance à l’enseignement supérieur, avec le statut et les droits afférents, de tous les étudiants engagés dans les filières de santé ;
  • assurer une gestion des compétences acquises adaptée aux besoins de chaque territoire, que ce soit dans le cadre de la formation initiale ou tout au long de la vie des professionnels de santé ;
  • et enfin permettre le développement de nouveaux métiers reposant sur de nouvelles formations.

"Le rôle de Stéphane Lebouler, à qui est confiée la mission, sera de relancer la concertation avec l’ensemble des acteurs, étudiants, formateurs, universités, professionnels, collectivités territoriales, et de préciser les étapes de l’intégration à l’université de ces formations", précisent les ministères.

A partir des expériences existantes, la mission devra préciser les modalités permettant de simplifier les circuits de recrutement dans ces filières ainsi que l’inscription des étudiants, l’établissement de leur carte d’étudiant, l’accès aux services universitaires et sociaux et la délivrance de leurs diplômes. Les évolutions possibles des statuts des formateurs dans ces filières devront être examinées, afin de garantir le bon déroulement de carrière mais également de les intégrer pleinement dans les universités.

La première étape de cette mission devrait se conclure en décembre prochain, permettant notamment d’identifier les mesures destinées à entrer en vigueur dès la rentrée 2018.

 

 

Écrit par la Rédaction
Aucun vote pour le moment
Réagissez !
Identifiez-vous pour poster des commentaires
Les dernières annonces...
Pratique
Sondage

Votre magasin est-il équipé d’une solution de prise de mesures électroniques ?

Total des votes : 638

Identification