Profession

Le plafonnement des remboursements va « casser un système non vertueux », selon Didier Papaz (Optic 2000)

Aucun vote pour le moment
Le plafonnement des remboursements va « casser un système non vertueux », selon Didier Papaz (Optic 2000)

A l'occasion des 3èmes Rencontres parlementaires sur le système de santé, Didier Papaz, président d'Optic 2000, a approuvé l'action des députés « par les mesures qui sont en train d'être votées actuellement » et qui concernent notre secteur. Si pour lui, le plafonnement de la prise en charge par les complémentaires santé des dépenses d'optique* apparaît comme une mesure satisfaisante, il « faut aussi casser un système qui n'est pas vertueux ». Considérant que l'optique est aujourd'hui subventionné par les Ocam, avec 3 milliards d'euros pris en charge sur un marché de 6 milliards, « doit-on encourager cette course à l'échalote ? Doit-on encore voir des spots à la télévision des Ocam qui mettent en avant les meilleurs remboursements de lunettes ? », s'est-il interrogé.

Pour Didier Papaz, « le fait donc d'avoir créé ces contrats solidaires est une bonne chose et le fait de les avoir plafonné sera aussi bénéfique. Tout en laissant bien sûr la possibilité aux consommateurs d'arbitrer sur leurs dépenses en toute transparence entre le côté 'achat santé' et celui 'achat plaisir' ».

*Lire aussi :

Réagissez !
Identifiez-vous pour poster des commentaires
Les dernières annonces...
Pratique
Sondage

Les consommateurs souhaitent de plus en plus disposer de leur achat immédiatement. Raccourcir les délais de livraison des verres serait-il un atout significatif dans votre relation client ?

Total des votes : 332

Identification