Depuis le début de la crise du Covid-19, le remboursement des téléconsultations était assuré à 100% par l’Assurance maladie. Après avoir été prolongé à plusieurs reprises, le dispositif de prise en charge des patients à distance va prendre fin le 30 septembre 2022.

Que va-t-il se passer ?

Concrètement, la fin de ce régime d’exception signifie que la Sécurité sociale ne remboursera plus intégralement les téléconsultations. Elles devraient être ainsi co-financées par les Ocam, qui entendent jouer leur rôle. À défaut, ce sera au patient de payer de sa poche.

Pour mémoire, en janvier dernier, les complémentaires santé ont fustigé la prolongation de la prise en charge à 100% des téléconsultations par la Sécurité sociale, arguant que « les outils sont déjà en place, et notamment les circuits de facturation Sesam-vitale ».

Prévenir les abus

Durant l'épidémie de Covid-19, ce dispositif a connu un essor considérable. Nul doute que la demande va perdurer notamment pour les patients ayant des difficultés d'accès aux soins dans les déserts médicaux. Néanmoins, l'Assurance maladie entend « mieux réguler les pratiques » pour faire face aux abus. Comment ? En interdisant la prise en charge des arrêts de travail prescrits en téléconsultation lorsqu'ils n'émanent pas d'un médecin traitant.