Profession

[Vidéo] Le plan d’Agnès Buzyn pour aboutir au « RAC 0 » en optique

Average: 3 (1 vote)

La concertation autour du reste à charge zéro en optique, audio et dentaire est officiellement lancée ! Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, a reçu ce 23 janvier les principaux acteurs des 3 secteurs pour présenter la méthode et le calendrier de la concertation. Aux organisations professionnelles concernées de faire maintenant leurs propositions. Les premières annonces sont attendues pour début juin prochain.

La promesse de campagne d’Emmanuel Macron est donc en marche. L’objectif étant de diminuer le renoncement aux soins pour raisons financières pour les 3 postes où le reste à charge est le plus élevé. En audio par exemple, le Gouvernement s’est fixé un taux d’appareillage de 40 à 45% contre seulement 30% aujourd’hui. Toutefois, en optique, il ne sera pas seulement question de prix.

Une chose est sûre pour la ministre, la question du reste à charge passera aussi par une réorganisation de la filière. « On parle de l’accès aux soins dans sa totalité, a-t-elle confié à l’issue de la réunion. Au-delà même de la question des remboursements et des plafonds, cela va nécessiter une réorganisation des filières, différentes répartitions des tâches entre les professionnels de santé avec potentiellement plus de délégations » et de la formation. Car, le renoncement aux soins n’est pas seulement dû à des raisons financières : « cela peut-être lié plus à la difficulté d’accéder à un rendez-vous chez l’ophtalmologiste », a-t-elle souligné.

Du côté des produits, le reste à charge zéro s’appliquera à un panier de prestations évolutif. La démarche consiste à « identifier quels sont les soins absolument nécessaires pour tous les Français et de qualité ». Concernant le superflu, l’esthétique et le luxe, Agnès Buzyn estime qu’il serait « dommageable que ce soit pris en charge par la solidarité nationale ». Ainsi, toutes les considérations personnelles continueront à être assumées par les assurés eux-mêmes. Et ultime condition : le projet ne doit pas peser sur l’évolution des tarifs des complémentaires santé.

Au vu de la complexité du dossier, le reste à charge zéro en optique, audio et dentaire ne se fera pas du jour au lendemain mais progressivement, par étapes. La ministre attend les propositions de chacun des acteurs concernés pour fin janvier. Les négociations se dérouleront ensuite sur 4 mois et les premières annonces du Gouvernement sont attendues pour début juin.

Réagissez !
2 commentaires
Identifiez-vous pour poster des commentaires

Jessy Resmond
Il est urgent de ne pas s'avancer sur une date d'annonce de changement, car d'ici là nous devons continuer à payer nos charges ...merci Mme la Ministre.
Véronique Durand
Quoi qu ils fassent...
Ce sera une catastrophe , soit au niveau des opticiens, soit au niveau des porteurs, soit au niveau des assureurs, et plus que certainement les 3... dans l ordre chronologique ! Alors... la question est
purement politique... le reste ce n est qu une pièce de théâtre bien montée pour "responsabiliser" les gens... en les ruinant !

Leurs nouveaux changements promis... ne feront pas rouvrir les 350 points de vente liquidés depuis 2015 !!!!!!!

Ça c est aussi une certitude !

À mon humble avis... personne sera à la hauteur pour défendre notre métier
correctement... personne ne l a jamais été ! !!!

L optique n est qu au début du creux de la vague...

Que ces grands hommes et ces grandes dames... bien petits finalement... me fassent mentir !!! J en serais bienheureuse !
Les dernières annonces...
Pratique
Elles Proposent
Sondage

Qu'est-ce qui vous inquiète le plus pour votre avenir à partir de 2020 ?

Total des votes : 661

Identification