Ocam

Réseaux de soins : les réactions des plateformes de services sur le rapport de l’Igas

Aucun vote pour le moment

Attendu de longue date, le rapport sur les réseaux de soins prévu par la loi Le Roux a été rendu public mercredi 20 septembre, par l’Inspection générale des Affaires sociales (Igas). Après les syndicats, les centrales et les enseignes, nous avons interrogé les plateformes de services*.

Carte Blanche Partenaires

Après avoir contacté Jean-François Tripodi, directeur général de Carte Blanche Partenaires, nous avons reçu un communiqué de presse de la plateforme de services dans lequelle elle souligne de "vrais succès" pour les réseaux de soins et "des marges de progrès partagées". 

"Seul réseau de soins réellement « ouvert », et pas « restreint », pour reprendre la juste dénomination employée par l’Igas afin de signifier le caractère sélectif de certains réseaux se disant ouverts, Carte Blanche Partenaires revient sur des éléments substantiels du rapport et partage ses recommandations.

Le rapport indique que 45 millions de français ont accès à un réseau, par ailleurs nous connaissons la forte satisfaction des bénéficiaires de ces services. Cette réalité, qui corrige l’asymétrie de connaissance entre le patient et le professionnel, s’oppose aux contradicteurs qui font une interprétation fallacieuse des termes de ce rapport.

Le rapport Igas met en lumière le rôle des réseaux de soins dans la maîtrise des coûts et la levée d’une partie des obstacles financiers pour l’accès aux soins, notamment en optique. Des résultats concrets au bénéfice de tous qui montrent la voie pour d’autres équipements de santé.

Carte Blanche Partenaires partage par ailleurs certaines recommandations de l’Igas et porte également différentes préconisations pour améliorer l’accès aux soins des Français par un fonctionnement optimisé des réseaux de soins. Parmi elles :

  • Engager une réelle concertation avec l’ensemble des acteurs (corps médical, Assurance Maladie, assureurs complémentaires, réseaux de soins, fabricants et distributeurs) sur la qualité et le tarif des équipements et des prestations, ainsi que sur les conditions de mise en oeuvre d’une réelle prévention.
  • Créer une instance placée sous l’autorité de la Ministre de la Santé qui rassemblera tous les acteurs de chaque filière pour établir un référentiel de bonnes pratiques professionnelles.
  • Maintenir et agrandir les possibilités données aux réseaux de soins de contracter avec les professionnels de santé autour d’engagements volontaires".

*Contactés, nous n'avons pas obtenu de réponse d'Itelis, Kalivia, Optistya, Santéclair et Sévéane. 

 

 

Réagissez !
Identifiez-vous pour poster des commentaires
Les dernières annonces...
Pratique
Sondage

Quelle est la variation de votre chiffre d'affaires (CA) sur le mois de juillet par rapport à l'année dernière ?

Total des votes : 482

Identification