Ocam

Marianne Binst « déplore » le sort réservé à notre secteur

Aucun vote pour le moment
Marianne Binst « déplore » le sort réservé à notre secteur

Comme nous l'évoquions dans une précédente news*, Santéclair a remis mercredi 22 janvier, les 14èmes prix du jeune opticien et jeune optométriste 2013. Ce fut également l'occasion pour sa directrice générale, Marianne Binst, de revenir sur l'activité législative « foisonnante » de ces derniers mois.

En termes de panier de soins obligatoire prévu par la généralisation de la complémentaire santé et le PLFSS 2014, Marianne Binst n'a pas manqué de rappeler que l'on en ignore toujours le contenu exact, mais a appelé de ses voeux des « minimums qui soient très bas et des plafonds très hauts. Les concertations ont déjà commencé et augurent d'un changement profond dans le métier de l'assureur ». Ce dernier « va être très encadré, a-t-elle souligné, et avec les problématiques de reste à charge qui vont augmenter, il va falloir apprendre à vendre sans se fonder sur le remboursement ».

La directrice générale de la plateforme de santé a également confirmé la lassitude qui emporte le secteur des complémentaires depuis qu'a débuté « la saga de la loi Le Roux (news : PPL Le Roux, le Conseil constitutionnel saisi par 60 députés) », laquelle n'aurait finalement servi qu'à « légiférer pour que les mutuelles puissent continuer à faire ce qu'elles faisaient déjà ». Revenant sur le principe de réseau fermé, Marianne Binst pense ne pas être « sûre que réserver le numerus clausus aux seuls opticiens soit très constitutionnel... Pour d'autres professions, cela pourrait également être nécessaire ». Rappelons que Santéclair a lancé en avril 2013 un nouveau réseau composé d'ostéopathes et de chiropracteurs. Quelques mois auparavant (octobre 2012), elle ouvrait son réseau d'implantologie dentaire.

Au final, la patronne de SantéClair n'a pas manqué de tacler le Gouvernement, estimant qu'il apparait « absurde qu'en fonction de votre lobbying, vous ayez une loi plus ou moins favorable. Les opticiens ne s'en sont pas bien sortis, je le déplore. En se focalisant sur les opticiens, on travaille sur un combat passé et non sur l'avenir. Nous espérons que le Conseil Constitutionnel se montrera plus raisonnable que le législateur. » Un voeu qui, s'il semble partagé par la majorité d'entre vous, ne partage pas les mêmes objectifs.

*Lire notre news « Santéclair promet « 1,3 milliard d'euros d'économies » si tous les Français étaient affiliés à son réseau ».

Réagissez !
Identifiez-vous pour poster des commentaires
Les dernières annonces...
  • mobilier
    1 000 €
    -
    (38) Isère

    table de manipulation plan de travail...
  • meuble de caisse d'accueil
    500 €
    -
    (38) Isère

    meuble de caisse comprenant * 2 caissons...
  • table de vente
    0 €
    -
    (38) Isère

    table de vente comprenant: un caisson de...
Pratique
Elles Proposent
Identification