Profession

« RAC 0 » en optique : Les réactions des syndicats d'opticiens à l’avis de projet de réforme

« RAC 0 » en optique : Les réactions des syndicats d'opticiens à l’avis de projet de réforme
Aucun vote pour le moment

Dans le cadre du « RAC 0 » en optique, la Fédération nationale des opticiens de France (Fnof) et le Rassemblement des opticiens de France (Rof) ont été reçus hier après-midi par la Direction de la Sécurité sociale. Un avis de projet, dont Acuité vous donne les principales mesures ici, devrait être publié dans les jours à venir. Les syndicats auront ensuite un mois pour apporter leurs commentaires, avant que la Haute Autorité de Santé (HAS) et le ministère de la Santé revoient ou valident la copie.

Alain Gerbel, président de la Fédération nationale des opticiens de France (Fnof)

alain_gerbel.jpg« Depuis le début de la négociation, la Fédération a toujours été proactive. Aujourd’hui, le Gouvernement est sous pression et il nous reste encore une marge de manoeuvre vis-à-vis de l’avis de projet que va publier la Direction de la Sécurité sociale. Les verrous sont en train de sauter les uns après les autres, des précisions ont déjà été apportées et il est important de continuer à appuyer sur les points inacceptables. Il s’agit d’un combat permanent !

La Fnof ne pourra accepter plusieurs mesures comme :

  • l’indication des mesures EP, du demi-EP et des hauteurs sur les cartes de vue. Nous prendrons position sur le plan politique en demandant à nos adhérents de ne pas remplir ses champs.
  • la garantie d'adaptation de 3 mois sur les verres alors que la mesure d'acuité visuelle n'aura pas été faite par l'opticien ;
  • sur le label des opticiens, si le principe n’est pas dérangeant, on ne peut pas accepter cette façon de juger notre travail. Un simple questionnaire de satisfaction client n’améliorera en rien la pratique du métier.
  • pour les garanties de paiement et le renouvellement anticipé des prises charge en cas d’évolution de la vue, nous demandons également un guichet unique de tiers payant, à travers le système Sesam Vitale 1,40.

Cette réforme n’a également pas de sens si nous n’évoquons pas les difficultés d’accès à la prescription et à la prévention. Il s’agit de réorganiser la filière de santé visuelle pour donner toute sa place à l’opticien de santé. Une réflexion globale s’est engagée avec la Cour des comptes et la Diffraction générale de l’offre de soins (DGOS). Nous pourrons évoquer la réingénierie du diplôme et la mise en place d’un diplôme de pratiques avancées mais aussi la possibilité de mettre en place des expérimentations de délégations de tâches dans les déserts médicaux  Une réunion est prévue le 14 mai prochain avec le ministère afin d’aborder cet aspect.

On voit donc que les positions ont évolué et ce n’est pas terminé ! Aujourd’hui, le « RAC 0 » est là et il faut faire en sorte que cette mesure soit la moins catastrophique possible. Cette réforme, qui s'appliquera progressivement sur une période de 3 ans, va aussi amener quelque chose de nouveau et de positif avec la possibilité pour la profession d’amorcer un virage en se repositionnant et en s’émancipant de la pression des Ocam ».

André Balbi, président du Rassemblement des opticiens de France (Rof)

syndicat-so-corse.png« Le mode opératoire de la concertation n’est toujours pas confortable mais nous avons réussi à faire bouger les lignes depuis la réunion du 9 mars dernier. Nous avons obtenu que :

  • la fréquence de prise en charge soit maintenue à 2 ans ;
  • la prise en charge des enfants demeure annuelle ;
  • le remboursement dans le cadre du marché libre soit sans préconisation de matériaux ou obligation d’antireflet ;
  • la certification ne soit plus obligatoire et que le taux de vente des équipements « RAC 0 » ne soit plus un critère d’obtention du label.

Il demeure toutefois des points négatifs comme :

  • la limitation du renouvellement anticipé à 0,5D, un point dur qui en résistera sûrement à la HAS pas pour des raisons sanitaires ;
  • les tarifs proposés pour les paniers  « RAC 0 » sont totalement déconnectés de la réalité économique ;
  • et la baisse drastique du remboursement de la monture.

Enfin, nous demandons la cotation de l’examen de vue dans le cadre du renouvellement des équipements par les opticiens. Aujourd’hui, le Gouvernement ne peut envoyer que des signaux négatifs à la profession et se doit de répondre au problème d’accès à la prescription.

L’avis de projet de la DSS va maintenant être analysé par la HAS. Il est maintenant temps de mobiliser le terrain, d’informer nos porteurs en pointant les points négatifs de ce projet de réforme, qui va se traduire par moins de financement en optique.

Enfin, nous évoquerons également les questions de l’évolution de la filière de santé visuelle lors d’une réunion le 14 mai prochain ».

Réagissez !
1 commentaire
Identifiez-vous pour poster des commentaires

Daniel Bourgogne
Bonjour,

je vais faire mon analyse de ce "projet"
Incohérence du système de cotation LPP car du [...] à partir de -4 c'est ridicule
ARMC "obligatoire" pour quelqu'un qui les utilisera en milieu difficile ( maçon par ex) le verre ne va pas etre en bon état rapidement!!!
monture à 86€ >>> fin des montures francaise donc obligation de s'approvisionner "à l'étranger"`, et j'aime beaucoup le 57/43 ......
double devis , c 'est une petite perte de temps mais je ne suis pas foncièrement contre , le client ayant un comparatif .
50 Montures adultes et 30 enfants pour le RAC 0 exposées cela va etre pas facile , j aimerai plutôt un peu moins et qu'elle soient par contre bien identifiées .
Garantie casse monture , Oui s'il s'agit d'un défaut , NON s'ils' agit d'une mauvaise utilisation
écart pupillaire : NON
Quid des garanties adaptation si on a pas le droit de contrôler l'ordonnance AVANT et de procéder à des ajustements ..
questionnaire : qui l'envoie ? quelle garantie d 'authenticité des témoignages ? quel droit de regard de l'opticien sur ces retours ? et y aura t il obligation de répondre à ces questionnaires ? et comment des porteurs pourront juger de la qualités des verres et de la monture en un délai de réponse que je pense court ....
dossier technique des RAC 0 des verres , quels seront les critères ?

J en ai forcement oublié dans ce "résumé" , mais ce que je vois c'est que le métier se perd et que l'on va devenir des grattes papiers , sous contrôle de l'état par des personnes qui ne connaissent pas la profession ..



Les dernières annonces...
Pratique
Elles Proposent
Identification