Profession

« RAC 0 » : « Une véritable mesure de santé publique et de pouvoir d’achat », affirme Edouard Philippe

« RAC 0 » : « Une véritable mesure de santé publique et de pouvoir d’achat », affirme Edouard Philippe

Le Premier ministre Edouard Philippe

Average: 4.8 (5 votes)

La réforme du reste à charge zéro en optique continue de susciter de vives inquiétudes et interrogations

Lors de son Facebook Live hebdomadaire, le Premier ministre Edouard Philippe a été interrogé par une internaute sur les négociations en cours en optique : « Où en sommes-nous vraiment ? Ne pensez-vous pas que cette nouvelle réforme va faire baisser la qualité des soins pour les Français, supprimer des emplois dans toute la filière pour engraisser un peu plus les mutuelles ? ».

Edouard Philippe a répondu que l’objectif du Gouvernement est de « faire en sorte que les Français soient mieux couverts, pour ce qui est souvent une dépense extrêmement importante dans le domaine médical, mais qui est aujourd’hui, il faut bien le reconnaître, tous les Français le savent, pas très bien couvert pas la Sécurité sociale et un peu mieux couvert par les mutuelles, mais pas complètement ».

Le Premier ministre a réitéré sa volonté de « travailler avec l’ensemble des acteurs (les mutuelles, la Sécurité sociale et les professionnels, ndlr), en bonne intelligence, pour faire en sorte d’obtenir des solutions opérationnelles afin que les Français puissent avoir accès à une offre reste à charge zéro en optique, en audio et dentaire ». 

Et de conclure : « avec un reste à charge zéro, c’est une véritable protection, c’est une véritable mesure de santé publique, c'est une véritable mesure de pouvoir d’achat, c'est véritablement quelque chose qui protège tous les Français. On peut mettre en œuvre concrètement des solutions, c’est notre objectif et c’est ce que nous allons faire pour parvenir au ‘RAC0’ ». 

Rappelons que la concertation sur le reste à charge zéro n'est pas terminée. Une nouvelle réunion dont Acuité vous tiendra informés, est prévue vendredi 25 mai. Les syndicats peuvent apporter leurs commentaires, jusqu'au 28 mai, avant l'avis de la Haute Autorité de Santé (HAS) et l'annonce des décisions par le ministère de la Santé

 

Écrit par la Rédaction
Average: 4.8 (5 votes)
Réagissez !
4 commentaires
Identifiez-vous pour poster des commentaires

Philippe R Magritte
Heureusement que c'est un face bouc hebdomadaire, cela lui évite de répondre des conneries les autres jours. Enfin, sur face bouc seulement.
Les autres jours il les dit à la radio, à la TV...
Bruno Vaisson
Edouard Leclerc... euh, Edouard Philippe a reçu son Diplôme de BTSOL l'année dernière, avec brio, je dois dire.
La mention spéciale du jury pour les questions de "gestion d'un point de vente" lui a été décernée.
Sincères félicitations, avec un peu de retard, veuillez accepter mes excuses.
Arnaud Renard
l'opticien est-il le bouc émissaire de la santé? remboursement tous les 2 ans de lunettes,par contre ,on peut arrêter de fumer tous les ans ,l 'assurance maladie octroie 150 euros par année civile et par bénéficiaire de traitement .ou est la contrainte pour le pharmacien ? etc.
Et regardez les conditions de fonctionnement des substituts nicotiniques et vous comprendrez.
(Faire arrêter les français de fumer ,c'est aussi bien que de leur apporter une bonne vue ).
les politiques sont les roi du deux poids deux mesures .Aussi,en bon politicien ,ils prévoient une baisse du niveau de vie .
Les dernières annonces...
Pratique
Elles Proposent
Sondage

Pour vous, combien de magasins répondront aux prochains appels d’offres ?

Total des votes : 744

Identification