Mise à jour du 15/03/2020 à 16:53 : Fermeture des commerces jusqu'au 15 avril prochain minimum

Un arrêté détaillant la fermeture jusqu’au 15 avril des commerces, a été publié au Journal officiel, ce dimanche 15 mars.

Avec 4500 cas (un nombre qui a doublé en 72 heures) et 91 décès (dont 71 personnes de plus de 70 ans), en l’espace de 3 jours l’épidémie de coronavirus s’est accélérée et France.

En conséquence, le gouvernement a décidé un renforcement des mesures annoncées par le président de la République jeudi soir. A partir du samedi 14 mars minuit, et jusqu'au 15 avril prochain minimum, tous les commerces devront rester fermés sauf les commerces alimentaires, pharmacies, banques, stations essence, bureaux de tabac et presse. Le Premier ministre, Édouard Philippe, a appelé au confinement maximum, à la généralisation du télétravail et à la « distanciation sociale ».

L'optique, activité essentielle ?

Les magasins d’optique sont directement concernés, n’ayant pas été cités par Edouard Philippe comme étant « commerces indispensables ». Dans la foulée de l'intervention du Premier ministre, les équipes du magasin GrandOptical Champs Elysées ont reçu dès 20H45 un message précisant de ne pas ouvrir demain dimanche et au moins pendant une semaine.

Ce qui n’est pas le cas en Italie: comme nous l’a précisé vendredi soir Olivier Rachelli, opticien à Milan, les opticiens italiens sont autorisés à ouvrir, au moins partiellement, comme cela avait été demandé par l’association des opticiens italiens Federottica. En effet, conformément à l'annexe 1 du décret du président du Conseil des ministres italien signé le 11 mars 2020, les centres optiques, considérées comme « activités essentielles », sont exemptés de la fermeture.

« Les cabinets doivent rester ouverts »

De leur côté, les trois grandes organisations représentatives des audioprothésistes, le Syndicat national de l’audition mutualiste (Synam), le syndicat national des entreprises de l’audition (Synea) et le syndicat national des audioprothésistes ont interpellé le ministère de la Santé cette semaine, estimant « que les cabinets d’audioprothèse doivent rester ouverts durant l’épidémie de Covid-19, comme c’est le cas en Italie ». En effet, si les audioprothésistes accompagnent « une population fréquemment âgée et fragile », il ne faudrait pas que celle-ci se trouve « encore plus isolée par son déficit auditif ».