Profession

Un proche de Nicolas Sarkozy monte au créneau contre les réseaux fermés et les remboursements différenciés

Aucun vote pour le moment

Le député UMP Patrick Balkany, ami intime de Nicolas Sarkozy depuis plus de 30 ans, dénonce la pratique des réseaux d'opticiens mis en place par certaines complémentaires santé. Dans une question écrite au ministère de la Santé, l'élu des Hauts-de-Seine souligne que ce système « introduit un biais injuste portant atteinte au principe de concurrence libre et non faussée qui doit régir le marché. En effet, nombre des professionnels d'optique se sont vus écartés de ces réseaux alors même qu'ils étaient prêts à se soumettre aux conditions fixées par les mutuelles », précise-t-il.

Faisant référence à une procédure opposant un assuré à la MGEN, Patrick Balkany rappelle par ailleurs que la pratique des remboursements différenciés « a été condamnée en septembre 2010 », mais qu'elle perdure malgré ce jugement. « Nombre d'opticiens se sont mobilisés pour demander que ces réseaux s'ouvrent à l'ensemble des opticiens qui souhaiteraient s'associer à cette démarche. Cette ouverture se traduirait également par un gain pour les consommateurs qui seraient ainsi plus nombreux à bénéficier de remboursements avantageux. Ils réclament par ailleurs l'interdiction effective des remboursements différenciés encore pratiqués par certaines mutuelles », insiste le maire de Levallois-Perret, en demandant au gouvernement « de lui faire part de sa position sur ce sujet ».

Un grain de sable dans la stratégie du "clan Sarkozy" ?

Si de nombreux élus ont déjà alerté le ministère sur ce dossier, en présentant les mêmes arguments, cette nouvelle question sort du lot. Premièrement, son auteur est un poids lourd de la majorité, très médiatisé, et ses prises de position sont généralement entendues. Deuxièmement, il entretient des liens indéfectibles avec le président de la République, déjà soupçonné, notamment sur le dossier de la réforme des retraites, de faire des choix politiques favorisant son frère Guillaume Sarkozy, délégué général de Malakoff Médéric et fervent partisan des réseaux. Cette récente alerte revêt donc une importance toute particulière. La réponse à cette question devrait intervenir dans les semaines à venir. Jusqu'ici, le gouvernement s'est toujours retranché derrière l'avis de l'Autorité de la concurrence qui, en 2009, a estimé que les réseaux sont bénéfiques à la concurrence et au consommateur final. Affaire à suivre...

Suite à la publication de cette information, Malakoff Médéric précise que "le réseau d'opticiens Kalivia est ouvert. Selon l'appel à candidature : « Tous les opticiens ayant le score minimal qualité et dont la déclaration tarifaire sera conforme au référentiel tarifaire cible seront conventionnés, sans limitation de nombre ». Toutes les candidatures répondant à ces critères ont été acceptées.

Écrit par la Rédaction
Aucun vote pour le moment
Réagissez !
Identifiez-vous pour poster des commentaires
Les dernières annonces...
Pratique
Elle Franchise
Elles Proposent
Identification