Ocam

Ocam : le prix des cotisations diffère fortement selon le lieu d'habitation

Aucun vote pour le moment

LeComparateurAssurance.com a rendu public une enquête comparant les prix des compagnies d'assurances santé en France, département par département. Pour cela, la plate-forme web s'est appuyée sur 700 000 demandes de comparaisons effectuées en 2014 et a analysé les formules proposées par ses 31 partenaires assureurs. Résultat : sans surprise, l'âge et les garanties « influent fortement sur le prix de la mutuelle santé », mais précise-t-il, « à profil équivalent et selon le lieu d'habitation de l'assuré, de fortes disparités existent aussi ».

Ainsi, les tarifs les plus élevés en France, en termes de cotisations mensuelles, s'affichent en région parisienne et sur la Côte d'Azur. Pour un couple de seniors âgés de 60 ans et souhaitant des garanties « renforcées » en soins optiques et dentaires (voir carte de France ci-dessous), une mutuelle coûtera 209,95€ en région parisienne et 208,21€ dans les Bouches-du-Rhône, contre 186,62€ en moyenne sur l’ensemble du pays. Quant aux habitants du Haut-Rhin, ils ne dépensent que 143€ pour obtenir le même niveau de couverture (régime d’Alsace-Moselle).

ocam-vieux.jpg

La localisation de l’assuré est donc un critère décisif dans le prix d’une assurance, pouvant engendrer un surcoût de plusieurs dizaines d’euros par mois, mais ce n’est pas le seul…

Les 5 facteurs agissant sur le prix des assurances

Au total, LeComparateurAssurance.com dénombre cinq éléments pouvant influencer notablement le coût d’une complémentaire santé :

- La consommation locale de médicaments qui diffère d’une région à l’autre. Généralement, en zone urbaine, cette consommation est plus grande qu’en zone rurale. Dans la mesure où les remboursements de type « pharmacie » sont les postes de dépense de santé les plus importants, les Ocam répercutent ce coût sur l’assuré, d’où un prix plus élevé en ville.

- Souvent pour des raisons sociologiques et historiques, les zones denses et plus défavorisées économiquement « seront naturellement plus consommatrices de soins médicaux (médecins, hôpitaux), car en plus mauvaise santé », souligne le comparateur.

- Le tiers-payant coûte très cher. Certaines régions telles que le Nord-Pas-de-Calais le considèrent comme indispensable, d’autres non.

- La fréquence et le tarif des dépassements d’honoraires favorisent la hausse globale des prix des mutuelles. Une étude de la Drees, publiée en août, montre que l’Ile-de-France, le Rhône-Alpes et l’Alsace sont les 3 régions où les médecins pratiquent le plus de dépassements d’honoraires. Logiquement, la proportion de patients avec des sur-garanties y est plus importante qu’ailleurs.

- Le régime de Sécurité sociale d’Alsace-Moselle stabilise les prix et les rend plus attractifs. Les remboursements y sont bien plus avantageux qu’ailleurs, le reste à charge des mutuelles s’avère donc amoindri.

ocam-famille.jpg

 

 

Réagissez !
Identifiez-vous pour poster des commentaires
Les dernières annonces...
Pratique
Elles Proposent
Sondage

Qu'est-ce qui vous inquiète le plus pour votre avenir à partir de 2020 ?

Total des votes : 661

Identification