Ocam

Plafonds et planchers de prise en charge : quel bilan pour les remboursements d'optique ?

Aucun vote pour le moment

Depuis le 1er avril 2015, les complémentaires santé doivent prévoir de nouveaux montants de remboursement pour les lunettes : entre 50 et 470 euros pour une monture avec verres simples, entre 200 et 850 une monture équipée de verres complexes. Quelques mois après la mise en œuvre de la réforme des contrats responsables, AcommeAssure.com analyse son impact sur les offres des mutuelle santé. Plusieurs enseignements se dégagent de cette étude, réalisée en juillet 2015 sur 4 637 devis demandés sur le site spécialisé.

Des remboursements planchers respectés et des plafonds non atteints

Aussi, concernant le premier objectif affiché du législateur de "réduire le reste-à-charge lors d'un achat de lunettes", l'objectif semble atteint pour Acommeassure. Aujourd'hui, 89% des contrats sélectionnés remboursent des sommes conformes aux nouveaux planchers. "Il s'agit d'une nette revalorisation des prestations de mutuelles santé, jusqu'alors plutôt faibles. En 2014, 76% des devis étudiés remboursaient le seuil prévu pour les verres simples. Seuls 27 % remboursaient le montant envisagé pour les verres complexes", note l'étude.

capture_decran_2015-08-28_a_07.54.59.png

Du côté des plafonds, aucune des offres retenues ne va jusqu'à rembourser les sommes maximales autorisées. Le remboursement le plus couvrant du panel atteint 400 euros une paire équipée de verres simples et 700 euros une monture avec verres complexes. Ainsi, en moyenne, la prise en charge serait de 150 euros pour une monture avec verres simples et 300 euros pour une monture avec verres complexes.

capture_decran_2015-08-28_a_07.57.17.png

Des offres complémentaires santé sans garantie optique

Enfin, AcommeAssure souligne que 11% de complémentaires santé ont elles trouvé le moyen de "détourner la loi" : "elles ne couvrent que la base de remboursement de la Sécurité sociale". Des sommes suffisamment faibles pour ne pas faire exploser le montant des cotisations des contrats qui auparavant ne proposaient aucune garantie optique pour les personnes sans problème de vue. Au final, seules 0,2% des mutuelles du panel ne remboursent pas du tout les lunettes et ne sont donc pas labellisées "contrats responsables". Elles sont donc soumises à une fiscalité plus élevée, elles coûtent 5 à 6% plus cher.

AcommeAssure dresse ainsi un premier bilan. Attention toutefois, l'intégralité des contrats de complémentaires santé ne sont pas encore à jour. Ils le seront à leur prochaine échéance et au plus tard le 1er janvier 2016 pour les contrats collectifs. 

Réagissez !
Identifiez-vous pour poster des commentaires
Les dernières annonces...
Pratique
Sondage

Votre magasin est-il équipé d’une solution de prise de mesures électroniques ?

Total des votes : 562

Identification