Profession

Reste à charge zéro en optique : la Fnof veut élargir le cadre de réflexion

Reste à charge zéro en optique : la Fnof veut élargir le cadre de réflexion

Alain Gerbel, président de la Fnof (Fédération Nationale des Opticiens de France)

Average: 5 (3 votes)

Comme nous vous l'avions annoncé dernièrement, la concertation entre les pouvoirs publics et les syndicats d'opticiens sur le reste à charge zéro en optique va débuter le 7 décembre prochain. Avec une première réunion organisée dans le cadre de l'Observatoire des prix lors de laquelle sera présentée la méthode en vue de la création d'un panier de soins 'standard' sans reste à charge.  

A ce sujet, les membres du Rassemblement des Opticiens de France (ROF), du Syndicat National des Opticiens Réunis (Snor) et de l'Union des Opticiens (UDO) ont fait savoir qu'ils "apportent leur soutien à la ministre des Solidarités et de la Santé". 

De son côté, la Fédération Nationale des Opticiens de France (Fnof), estime que c'est prématuré. "Nous ne prenons pas position sur le reste à charge zéro tant qu'il n'y a pas de proposition du Gouvernement, de calendrier et qu'on ne saura pas ce qu'il souhaite", a déclaré son président, Alain Gerbel, lors du 12e congrès à Biarritz (64) le week-end dernier.

En effet, la Fnof veut intégrer cette réflexion sur le panier de soins 'standard' dans un cadre plus large, celui d'une redéfinition du mode d'exercice de l'opticien, sans se limiter à la question des prix.

Réagissez !
Identifiez-vous pour poster des commentaires
Les dernières annonces...
Pratique
Sondage

Les consommateurs souhaitent de plus en plus disposer de leur achat immédiatement. Raccourcir les délais de livraison des verres serait-il un atout significatif dans votre relation client ?

Total des votes : 333

Identification