Profession

Le PLFSS 2019 confirme les engagements du protocole d'accord RAC 0, selon le Rof

Average: 5 (2 votes)

Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la santé, et Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des comptes publics, ont présenté le 25 septembre dernier, les grandes lignes du Projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2019 (PLFSS).

Le Rassemblement des opticiens de France (Rof) « salue la confirmation de certains engagements contenus dans le protocole d’accord signé le 13 juin dernier sur le RAC 0 ».

Dans le détail, pour le syndicat, la fusion de la CMU-C et de l’ACS en novembre 2019, dont les assurés pourront bénéficier des offres RAC 0 est « un engagement fort de la Sécurité sociale et de l’Assurance maladie, compte tenu du nombre important d’assurés CMU qui déclaraient subir un reste à charge ».

Concernant la mise en œuvre d’un nouveau devis en optique, le Rof fait savoir « que ses propositions ont été pour l’instant partiellement entendues ». Ainsi, pour le syndicat, les prestations liées à la délivrance de la fourniture des produits, c’est-à-dire tout ce qui concerne la réalisation de l’équipement, « seront indissociables ». En outre, le report au 1er janvier 2020 du devis en optique, « semble acquis ».

Toutefois, le Rof déplore que le PLFSS 2019 « ne semble pas s’engager vers la délivrance à l’assuré d’une information complète et transparente sur son montant de remboursement complémentaire lors de l’acquisition d’un équipement correcteur ». En effet, le syndicat regrette que « les Ocam n’aient pas l’obligation de délivrer cette information à leur assuré ».

« Force de proposition »

A 15 mois de l’entrée en application en optique du RAC 0, le Rof continuera à faire des propositions « pour compléter ce dispositif et en assurer la totale réussite ».

  • 1er axe de travail : le tiers payant. Le Rof va échanger à ce sujet avec la Direction de la Sécurité sociale (DSS). « Le tiers payant généralisé doit être un élément de réussite de la réforme. Il faut obtenir une garantie de paiement pour les opticiens », souligne André Balbi, président du Rof. Ce dernier prône « un outil simplifié commun avec acquisition de droits pour que l’opticien soit assuré d’avoir un remboursement rapide ». Et d’ajouter : « Il est souhaitable que les assurés puissent bénéficier du tiers payant sur l’ensemble de leur équipement dans tous les magasins sans contreparties, notamment pour les offres RAC 0 ».
  • 2e chantier : l’accès aux soins. Le syndicat « fera prochainement des propositions à Agnès Buzyn en matière de santé visuelle, par exemple chez les enfants, les personnes dépendantes ou pour le dépistage de certaines pathologies ».

Réagissez !
Identifiez-vous pour poster des commentaires
Les dernières annonces...
Pratique
Elles Proposent
Identification