Profession

Le VRAI métier d'opticien enfin expliqué dans la presse des assureurs

Aucun vote pour le moment

Après Pleine Vie, qui publie dans son supplément de septembre la vraie marge des opticiens, c'est au tour de l'Argus de l'assurance de revaloriser notre profession, dans un dossier mis en ligne ce jour sur son site web. Pour le média, « les chiffres qui entourent et animent toujours plus fortement le débat autour de l'optique contribuent à brouiller la perception que les Français ont de leurs opticiens. Cette myopie collective floute l'attribution qui est la leur, et la nature d'un métier qui va bien au-delà de celui de simple vendeur ». Enfin une image positive couchée sur papier, même si seulement Optic 2000 a été interrogé du côté de la distribution ! 

L'opticien, bien plus d'un simple vendeur de lunettes 

Aussi, le temps d'un article, l'Argus de l'assurance propose d'oublier les données économiques pour se concentrer sur le coeur du métier d'opticien-lunetier, « ces professionnels de santé qui devraient voir, à terme, leur rôle s'étoffer au fur et à mesure que s'allongent les délais d'attente chez les ophtalmologistes. L'enjeu pour l'avenir n'est-il pas de leur confier la prise en charge de la malvoyance ?, s'interrogent nos confrères. Une mission allant de la prévention à l'organisation du parcours de soin et une fonction que leur formation pourrait leur attribuer d'office. Reste à changer le regard collectif que les Français portent sur cette profession en pariant sur la transparence d'une relation plus médicale que commerciale ». 

« L'opticien est un acteur de santé et de proximité, compétent et disponible. Malheureusement, il ne bénéficie pas d'une image positive, a expliqué Alain Gerbel, président de la Fnof, à l'Argus de l'assurance. Nous devons multiplier les efforts de communication pour faire évoluer les choses. Nos clients ont surtout besoin d'accompagnement ». Même opinion du côté du SynOpe et de l'UDO, qui a signé une charte éthique avec la Fédération française des sociétés d'assurances (FFSA) en 2004. « Il s'agit d'un référentiel bâti autour de 15 engagements sur lesquels les magasins sont audités chaque année. Il garantit la qualité du service pour le client », précise Thomas Le Vigoureux, directeur des relations humaines et du réseau Optic 2000. 

L'optique s'adapte et répond aux problématiques des assureurs 

L'Argus de l'assurance souligne même que, pour chaque préoccupation des assureurs en matière d'optique (former et sensibiliser les adhérents à la malvoyance, informer les adhérents salariés sur les troubles visuels et constituer un réseau de soins de qualité), vous avez su apporter une réponse construite. Interrogé par le site, Optic 2000 explique avoir organisé 37 conférences en régions, par le biais de sa Fondation, qui ont attiré 2 600 adhérents. L'enseigne a également bâti des offres tarifaires spécifiques qui correspondaient aux attentes des plateformes. 

Répondre à la pression tarifaire par d'autres relais de croissance 

Enfin, revenant sur le plafonnement des remboursements prévu par la loi de financement de la Sécurité sociale 2014 (LFSS), l'Argus de l'assurance estime que « cette pression sur les tarifs n'est pas sans incidence sur l'activité des opticiens, et elle s'ajoute à d'autres évolutions, telle l'autorisation à la vente de lunettes et de lentilles sur Internet », reconnaissent nos confrères qui pointent également une croissance de seulement 1% en 2013 et un CA moyen par opticien passé sous la barre des 500 000€. « Reste à espérer que d'autres relais de croissance, comme les lunettes de soleil (5 millions de paires vendues en 2013), les lunettes pour enfants (en progression de 10% en 2013), et celles destinées au quatrième âge (lesquelles vont bénéficier d'avancées technologiques dans les années à venir) permettront de maintenir l'activité et accompagneront en parallèle la montée en compétences et en services de la profession », conclut le dossier. 

Souhaitons que d'autres articles de ce type soient à venir car, selon nos informations, les chaînes de télévision auraient programmé de nouveaux reportages à charge contre notre profession peu avant le Silmo. 

Écrit par la Rédaction
Aucun vote pour le moment
Réagissez !
Identifiez-vous pour poster des commentaires
Les dernières annonces...
Pratique
Sondage

Votre magasin est-il équipé d’une solution de prise de mesures électroniques ?

Total des votes : 623

Identification