Profession

Le partenariat Santéclair génère un CA moyen de ‘36 000 euros annuels par magasin'

Aucun vote pour le moment

Santéclair a remis hier soir, pour la 9ème année consécutive, ses Prix du Jeune Opticien et du Jeune Optométriste, respectivement attribués à Hélène Duval pour son rapport de stage de BTS OL (Lycée Marie Curie de Vire), et à Caroline Castencau pour son Travail d'Etudes et de Recherche, intitulé "L'action des jeux vidéo sur la vision", effectué dans le cadre de sa Licence d'Optique Professionnelle (Institut et Centre d'Optométrie de Bures-sur-Yvette).

A l'occasion de cette cérémonie, Marianne Binst, Directrice de Santéclair, a annoncé que la complémentaire santé MNT (Mutuelle Nationale Territoriale) et Mutacité, forte de 700 000 adhérents, a rejoint la plate-forme au 1er janvier, à la suite de la Mutuelle Générale de la Police. Ces nouvelles venues devraient conforter les chiffres annoncés par Santéclair : selon la société, le partenariat Santéclair a généré, entre janvier et mai 2008, un chiffre d'affaires moyen de 16 000 euros par magasin membre du réseau fermé. Ce chiffre se monterait à 36 000 euros sur l'ensemble de l'année.

Durant la soirée, Marianne Binst et Caroline Touzier, Directrice des Réseaux de soins, se sont par ailleurs livrées à une rétrospective ironique de l'année 2008. Elles ont notamment souligné l'utopie du gouvernement, qui affirmait à l'automne que la taxe d'1 milliard d'euros sur les complémentaires santé "ne provoquera pas de hausse des cotisations". "Madame Bachelot et Monsieur Woerth doivent trop fréquenter Second Life pour croire à ce point que l'argent est virtuel" a annoncé Marianne Binst. Les dirigeantes se sont par ailleurs réjouies de l'entrée de l'Unocam dans les négociations relatives à la future convention Cnam, raillant au passage l'optimisme affiché par certains syndicats d'opticiens en février dernier, qui misaient sur "une adoption rapide du texte". Pro-optométrie, elles ont enfin dénoncé la position du Snof (Syndicat National des Ophtalmologistes de France), qui milite contre la reconnaissance de cette discipline en France.


Les lauréates, entourées de quelques membres du jury. De gauche à droite : Laureen Demeester (opticienne et lauréate du prix 2004), Gilles Sauvanaud (Directeur Général de Rodenstock), Caroline Castenceau (lauréate 2008 du Prix Santéclair du Jeune Optométriste), Jean-Paul Roosen (Directeur de l'ICO), Marianne Binst (Directrice de Santéclair), Henry-P. Saulnier (Président de l'UDO), et Helène Duval (Lauréate 2008 du Prix Santéclair du Jeune Opticien).

Écrit par la Rédaction
Aucun vote pour le moment
Réagissez !
Identifiez-vous pour poster des commentaires
Les dernières annonces...
Pratique
Sondage

Les consommateurs souhaitent de plus en plus disposer de leur achat immédiatement. Raccourcir les délais de livraison des verres serait-il un atout significatif dans votre relation client ?

Total des votes : 441

Identification