Profession

Pour les 3/4 des porteurs, la complémentaire santé n'est pas légitime à imposer ni un opticien ni des produits

Aucun vote pour le moment

Les complémentaires santé sont-elles légitimes pour imposer un opticien à leurs adhérents ? Non, répondent 77% des porteurs de lunettes. Cet attachement des Français au libre choix de leur opticien est révélé par l'enquête CDO réalisée par Gallileo Business Consulting, qui vise à mieux cerner les attentes des consommateurs vis-à-vis des OCAM (organismes complémentaires d'assurance maladie).

Les porteurs veulent le plus large choix pour leurs lunettes

Autre enseignement de cette étude : les porteurs se montrent sensibles au libre choix de leur équipement. 71% d'entre eux rejettent l'idée de choisir leurs produits d'optique parmi une offre restreinte en échange de conditions de remboursement plus favorables.
Et 86% attendraient une baisse leur cotisation s'ils devaient, pour obtenir de meilleures conditions de remboursement, acheter leurs lunettes dans un magasin partenaire et les choisir dans une gamme de produits restreinte.

Le système d'opticien partenaire encore méconnu

Pour l'instant, une minorité de porteurs se rend dans un magasin appartenant à un réseau constitué par un OCAM . Sur l'ensemble des consommateurs adhérant à une complémentaire proposant l'accès aux réseaux Axa, Groupama, MGEN ou Santéclair (22% de l'échantillon total), 40% (9% de l'échantillon total) ont acheté leur équipement dans un magasin membre de ce réseau. Le tiers-payant est ici avancé comme une des principales raisons de leur choix. Sur les 60% qui l'ont acheté hors réseau, 41% ignorent l'offre d'accès à un opticien partenaire. 19% la connaissent, mais ont préféré se rendre dans un autre magasin, privilégiant leur opticien habituel ou jugeant les contraintes du réseau trop lourdes (point de vente trop éloigné...).
"Le risque de déperdition de clients pour un opticien hors réseau partenaire existe déjà, mais le potentiel de risque n'est pas encore maximal", souligne Maher Kassab, PDG de Gallileo Business Consulting.

L'importance de l'offre produits et le conseil, principaux critères de choix d'un opticien

Parmi les porteurs adhérant à un OCAM proposant un réseau partenaire mais ignorant cette possibilité, 91% ont acheté dans leur magasin (hors-réseau) car ils "y ont été mieux servi et conseillé qu'ailleurs", et 86% pour la qualité et l'importance de l'offre produits. Ces deux critères sont également majoritaires chez les consommateurs adhérant à un OCAM ne proposant pas de réseau partenaire (respectivement 74% et 80%).
A l'inverse, 55% des porteurs ayant acheté leurs lunettes chez un opticien partenaire ont choisi ce magasin pour son offre produits, et 56% pour le conseil et le service.

"Tous ces résultats montrent que les attentes des porteurs sont loin des pratiques des complémentaires santé ayant choisi de mettre en place un réseau d'opticiens partenaires. Celles-ci doivent donc corriger le tir, en élargissant leur référencement au plus grand nombre de magasins, pour ne pas limiter ou contraindre le choix des consommateurs. Il s'agit aussi d'assurer un référencement de produits aussi large que possible, afin que les opticiens puissent proposer aux clients ceux qui correspondent à leurs besoins spécifiques" analyse Fabrice Masson, Directeur de la CDO.

Acuité vous donne rendez-vous dans les prochains jours pour d'autres résultats tirés de cette enquête exclusive.

Pour télécharger en PDF les graphiques de cette étude, cliquez ici

Écrit par la Rédaction
Aucun vote pour le moment
Réagissez !
Identifiez-vous pour poster des commentaires
Les dernières annonces...
Pratique
Elles Proposent
Sondage

Qu'est-ce qui vous inquiète le plus pour votre avenir à partir de 2020 ?

Total des votes : 565

Identification